Coupe du Monde : Des candidats préférentiels désignés pour les prochaines éditions

World Rugby a décidé de changer de formule. Alors que la France a été désignée pour organiser la Coupe du Monde 2023 au terme d’un processus de mise en compétition, la fédération internationale de rugby a décidé d’opter pour une approche imitant celle adoptée par le Comité International Olympique. A l’occasion d’une réunion de son Conseil ce mercredi, World Rugby a officialisé son intention de recourir à des « candidats préférentiels » pour les prochaines éditions de ses principaux tournois que sont la Coupe du Monde masculine et féminine. Pour succéder à la France, plusieurs pays avaient d’ores-et-déjà fait acte de candidature tels l’Australie, la Russie, les Etats-Unis ou encore le Qatar. Toutefois, World Rugby a confirmé avoir accordé le statut de « Candidat Préférentiel » à l’Australie pour l’édition 2027 de la Coupe du Monde masculine. L’ile-continent accueillerait ainsi le tournoi pour la troisième fois après 1987 avec la Nouvelle-Zélande et 2003.

World Rugby veut s’implanter aux Etats-Unis


Un processus qui sera similaire pour l’édition 2025 de la Coupe du Monde féminine. Initialement prévue en 2021 en Nouvelle-Zélande, la neuvième édition a dû être reportée d’un an et la dixième sera comme un retour aux origines. Après avoir accueilli l’édition 2010, l’Angleterre a été désignée « Candidat Préférentiel » pour 2025. En ce qui concerne le tournoi 2029, World Rugby a d’ores-et-déjà entamé des discussions avec « un certain nombre de parties intéressées », sans se montrer plus disert sur le sujet. Cette réunion du Conseil de World Rugby a également été l’occasion de lancer une grande réflexion concernant le développement de la discipline en Amérique du Nord. Au cœur de cela, on retrouve « un dialogue exclusif et ciblé » concernant l’organisation de la Coupe du Monde masculine 2031 aux Etats-Unis mais également celle d’ « une édition féminine dans le futur ». « La nouvelle approche visant à élire les hôtes de la Coupe du Monde de rugby est plus flexible et collaborative, a confié Bill Beaumont, président de la fédération, dans un communiqué.

World Rugby travaille avec les hôtes potentiels pour optimiser leurs projets de Coupe du Monde de rugby et les mettre en adéquation avec les plans de développement socio-économique à long terme, au bénéfice de leurs communautés et du développement futur du sport. » L’attribution définitive de l’organisation des tournois est prévue pour le mois de mai 2022.


>