Slimani serein avant ses retrouvailles avec... un certain M. Gardener

ICON SPORT

"Mais je n’ai pas de problème avec les arbitres !" C'est un cri du coeur de la part de Rabah Slimani (29 ans, 53 sélections), auprès de nos confrères de sport24.lefigaro.fr, avant l'entrée en lice des Bleus dans la Coupe du monde au Japon (20 sept.-2 nov.) face à l'Argentine ce samedi, à Tokyo (9h15, h.f.). "A part une fois où l’arbitre m’a tapé sur les doigts, je n’ai pas souvenir d’avoir été beaucoup pénalisé en mêlée."

Problème, c'est bien Angus Gardener qui a déjà trouvé à redire sur la position en mêlée du Clermontois, avec un carton jaune sorti pour répétition de fautes en mêlée fermée contre la Nouvelle-Zélande en novembre 2017 et encore 3 pénalités sifflées contre le pilier en mêlée face à l’Angleterre en mars 2018. Or, c'est justement cet arbitre australien qui dirigera le match face aux Pumas : "On verra samedi… Je sais que vous en parlez beaucoup, mais moi je n’y pense pas. J’essaie de passer à côté, de continuer à faire ce que je sais faire. Après chaque arbitre l’interprète comme il le veut. L’un peut décider d’une façon et l’autre autrement. Ça dépend de leur ressenti. (...) J’espère juste qu’il ne va pas me taper encore sur les doigts. Mais c’est un arbitre international. Il n’est pas à la Coupe du monde pour rien."