Les Bleus faciles face à un club japonais

Twitter_@FranceRugby

C'est ce qu'on appelle une opposition raisonnée ou un entraînement dirigé, c'est selon. A une semaine du match déjà décisif face à l'Argentine, qui marquera leur entrée en lice dans le Mondial nippon vendredi 21 septembre, au Tokyo Stadium, les joueurs du XV de France ont eu droit à un dernier test à balles réelles ce vendredi matin, heure japonaise, face au Yamaha Jubilo, club professionnel local évoluant en Top League (D1). Quatre périodes de 20mn au cours desquelles le staff tricolore a beaucoup fait tourner son effectif sur le terrain d'entraînement du complexe sportif de Fuji-Yoshida.

Une nécessité eu égard aux indisponibilités encore d'actualité pour le pilier Jefferson Poirot (lumbago) et le trois-quarts centre Wesley Fofana, qui n'ont pas pu prendre part à cette rencontre d'un genre particulier et plutôt éloignée des standards du rugby international. A l'image de la douzaine d'essais inscrits par les Tricolores face à un adversaire limité, censé reproduire au plus près le style des Pumas - on a insisté lourdement sur les mêlées - mais tout de même capable de prendre à défaut la défense française... à quatre reprises. En revanche, l'occasion a été enfin donnée de voir à l'oeuvre les 3 joueurs sans aucun temps de jeu depuis le début de la préparation : Bernard Le Roux (suspension purgée), Demba Bamba, remis de son opération d'une hernie cervicale, et Maxime Machenaud, débarrassé de sa blessure musculaire à une cuisse.