Le Springbok Etzebeth privé de Mondial... pour racisme ?

ICON SPORT

Eben Etzebeth (27 ans, 79 sélections), cadre inébranlable des Springboks et recrue vedette du Rugby Club Toulonnais, pourrait rejoindre le club varois plus tôt que prévu...

Si le joueur est actuellement présent au Japon à la veille d'une Coupe du monde (20 sept.-2 nov.), dont l'Afrique du Sud fait figure de favorite avec les tenants du titre néo-zélandais, il pourrait être rattrapé parla justice de son pays et l'enquête qui le met en cause pour des faits survenus avant son départ avec sa sélection pour le pays du soleil levant. Plusieurs témoins accusent Etzebeth d'avoir proféré des insultes racistes le 25 août dernier, dans un bar de la ville côtière de Langebaan, à l'encontre d'un sans domicile fixe noir, sur lequel il aurait ensuite pointé une arme à feu. Cinq jours plus tard et le deuxième ligne, qui nie en bloc les faits, était entendu sur ces évènements.

"Respectueuse des lois, SA Rugby a coopéré pleinement à l'enquête au sujet d'Eben Etzebeth et continuera à le faire", a indiqué jeudi dans un communiqué la Fédération sud-africaine de rugby (SARU), qui déclare aussi - et c'est dire toute l'importance accordée à cette affaire - qu'elle se "conformera" aux décisions judiciaires à venir. "Nous maintenons que nous ne tolérons aucun acte de violence ou de racisme. SA Rugby prendra les mesures appropriées une fois l'enquête et la procédure conclues."