L'Australie à l'usure contre les Fidji !

Reuters

A voir les sourires qui barraient les visages des vainqueurs, par ailleurs marqués par l'âpreté du combat, on imagine aisément à quel point l'Australie a été poussée dans ses retranchements et obligée de combattre pour empocher le succès pour son entrée en lice en Coupe du monde ce samedi matin. Opposés aux Fidji, les hommes de Michael Cheika ont souffert mais ont su malgré tout s'imposer (39-21). Un succès forcément déterminant dans une poule D où ils font figure de grands favoris en compagnie du pays de Galles, prochain adversaire à se présenter sur leur route dans huit jours.

Mais que ce fut dur pour James O'Connor et consorts, pris à la gorge d'entrée par des Fidjiens particulièrement joueurs et surtout bien plus puissants et agressifs dans les duels. Si les premières secondes laissent transpirer une certains fébrilité des Flying Fijians, leur meilleure entame est rapidement récompensée, grâce notamment à un raid de Tuisova, capable de résister à deux plaquages pour envoyer Yato à l'essai (0-8, 8e). Euphoriques, les Fidjiens se libèrent encore un peu plus et se montrent ambitieux et entreprenants dans le jeu. Toute cette débauche d'énergie, ils finiront par la payer au prix fort... Car à l'expérience, l'Australie fait face et reste notamment au contact grâce à un essai de Hodge peu avant le repos (12-14), pointant déjà les manques fidjiens en mêlée. En début de second acte, les Fidji font illusion le temps d'un magnifique essai, en contre, de Waisea (12-21, 44e). Et puis plus rien, ou presque...

Les hommes volants sont de moins en moins aériens, et tirent la langue. Les Wallabies n'en demandaient pas temps, et infligeront un terrible 27-0 à leurs adversaires, avec notamment des essais à mettre au crédit du talonneur Latu (57e et 62e), Kerevi (69e) et Koroibete (72e). Le banc australien a fini par faire la différence, notamment sur le plan physique, éteignant progressivement ces Fidjiens trop justes sur la durée. Les Wallabies ont donc pris cette poule D par le bon bout, et placent à l'inverse leurs victimes du jour dans l'embarras. Pour espérer voir les quarts de la compétition, les Fidjiens joueront gros contre les Gallois le 9 octobre prochain, après deux rendez-vous à leur portée face à l'Uruguay (25 septembre) et la Géorgie (3 octobre).