Japon: L'ouverture avec le doyen du Mondial

Reuters

Même s'il ne sera que remplaçant, Luke Thompson (38 ans, 67 sélections) jouera bien a priori le match d'ouverture de la première Coupe du monde de l'histoire au Japon ce vendredi, à Tokyo, face à la Russie (19h45, heure locale, 12h45, h.f.).

Le deuxième ligne, capable aussi d'évoluer au poste de flanker, figure dans le groupe retenu pour ce moment d'histoire par le sélectionneur Jamie Joseph, qui a succédé en 2016 à Eddie Jones, l'homme qui a su mener les 'Brave Blossoms' jusqu'au miracle de Brighton. C'était lors du Mondial 2015 et les Nippons, parmi lesquels figurait déjà Thompson, avaient créé l'énorme sensation d'une victoire historique sur l'Afrique du Sud (34-32). Sans parvenir à se hisser en quarts de finale, l'objectif avoué du pays hôte lors de cette nouvelle édition, qui promet également au Japon des oppositions face à l'Irlande, première nation mondiale, l'Ecosse et les Samoa. 

Sept des 23 joueurs retenus pour cette entrée en matière contre les Russes étaient déjà présents lors de ce succès d'anthologie contre les Boks. 

Le XV japonais : Tupou - Matsushima, Lafaele, Nakamura, Lomano Lemeki - (o) Tamura, (m) Nagare - Labuschagne, Himeno, Leitch (Cap.) - Moore, van der Walt - Ai Valu, Horie, Inagaki
Remplaçants : Sakate, Nakajima, Ji-won, Thompson, Tui, Tanaka, Matsuda, Yamanaka.

Le XV russe : Artemyev (Cap.) - Davydov, Ostroushko, Gerasimov, Golosnitskiy - (o) Kushnarev, (m) Dorofeev - Gadzhiev, Vavilin, Zhivatov - Fedotko, Ostrikov - Gotovtsev, Selskii, Morozov.

Remplaçants : Matveev, Polivalov, Bitiev, Garbuzov, Sychev, Perov, Gaisin, Sozonov.