Coupe du Monde 2023 : Désaccord sur les modalités en qualification entre Amérique du Nord et du Sud

Les qualifications pour la Coupe du Monde 2023 n’ont pas encore commencé que la discorde s’installe. Alors que World Rugby a récemment rendu public le processus menant les nations pas encore qualifiée vers le tournoi qui sera organisé en France à l’automne 2023, l’Amérique du Sud a fait savoir qu’elle comptait obtenir un ticket direct dans le cadre de ces qualifications, selon une information dévoilée par le magazine Midi Olympique. En effet, à l’heure actuelle, l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud sont comptés comme une seule entité avec les deux premiers de l’Americas Rugby Championship 2022, disputé par les Etats-Unis, le Canada, l’Uruguay, le Brésil, le Chili et la réserve de l’Argentine, obtenant un billet pour la France quand le troisième se qualifiant pour le tournoi de repêchage.

L’élection de Bill Beaumont a ravivé les tensions


Le plan, inchangé par rapport aux qualifications de la Coupe du Monde 2019, devrait permettre de sceller le rapprochement entre l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud au sein d’une seule entité baptisée « Americas United ». Mais la donne a changé avec la réélection de Bill Beaumont, soutenu par l’essentiel des pays d’Amérique du Nord à la tête de World Rugby aux dépens d’Agustin Pichot, qui avait le soutien de l’Amérique du Sud. Face à une fusion toujours plus incertaine, le président de Sudamerica Rugby a confié au quotidien El Observador que participer à une compétition commune avec l'Amérique du Nord « n’est pas une priorité » et qu’il comptait donc demander à World Rugby de garantir à l'Amérique du Sud une place directe pour la prochaine Coupe du Monde. C’est désormais à World Rugby de trancher mais rien n’indique que le tentaculaire parcours de qualification soit amendé.