Tsitsipas refait le coup de Djokovic contre Musetti

Panoramic
Lorenzo Musetti pensait avoir retenu la leçon. Malheureusement pour le jeune joueur italien, ce n'était visiblement pas le cas. Et comme la saison dernière en demi-finales contre Novak Djokovic, Musetti s'est incliné (5-7, 4-6, 6-2, 6-3, 6-2 en 3h33 de jeu) malgré deux sets d'avance, mardi soir contre Stefanos Tsitsipas au 1er tour de Roland-Garros. Le Grec avait forcément toujours en tête le succès renversant du Serbe en juin dernier et il s'est calqué dessus pour signer la première victoire en cinq sets de l'histoire des sessions de soirée à Roland-Garros. A l'instar du numéro 1 mondial l'année dernière, le numéro 4 au classement a d'ailleurs remporté très aisément les trois sets suivants dès lors qu'il s'est retrouvé mené deux manches à rien par Musetti. Seule différence avec la folle remontada de Djokovic du 7 juin 2021 : cette fois, le jeune Italien est allé au bout de la rencontre. Il a pourtant semblé une nouvelle fois au plus mal physiquement, mais pas au point d'abandonner (à 4-0 dans le dernier set) comme il l'avait fait face à Djokovic lors d'un scénario qu'il ne voulait plus revivre mais dans lequel il s'est retrouvé plongé bien malgré lui moins d'un an plus tard contre un autre cador du circuit.

Le physique de Musetti n'a pas tenu


Là encore, le désormais 66eme mondial a semblé faire un réel blocage dès lors qu'il s'est retrouvé avec la victoire à portée de main. Pour le plus grand plaisir de Tsitsipas, dont le réveil, fulgurant, a coïncidé avec l'immense et brutale fébrilité qui a envahi son adversaire italien, de surcroît rapidement diminué par une douleur au niveau des abdominaux. Un copier-coller de l'année dernière, l'abandon en moins. Le Grec, impressionnant durant les trois derniers sets, refait, lui, le coup de l'Open d'Australie, où il avait renversé Rafael Nadal, rien que ça. Cette fois, il s'agissait de Musetti, mais la performance a tout de l'exploit là aussi. Sans un énorme Tsisipas à 0-2 contre lui, le finaliste malheureux de la saison dernière serait en effet peut-être déjà à la porte. Non seulement, il poursuit son parcours mais il est peut-être ressorti encore plus fort après cette énorme frayeur d'entrée.

>