Tsitsipas - Musetti, l'affiche du jour


Battu en finale l’an passé à Roland-Garros par Novak Djokovic après avoir mené deux sets à zéro, Stefanos Tsitsipas est devenu en l’espace de trois ans une véritable référence sur terre battue. Outre sa finale 2021 Porte d’Auteuil après avoir atteint le dernier carré en 2020, le Grec a compilé deux titres (Monte-Carlo 2021 et 2022) et deux finales (Madrid 2019 et Rome 2022) dans la catégorie des Masters 1000. C’est donc logiquement que l’actuel n°4 mondial se place parmi les favoris de ce deuxième Grand Chelem de la saison. Pour ne rien gâcher, Tsitsipas a été plutôt épargné par la main innocente de Quentin Fillon Maillet au moment du tirage au sort. Là où les autres prétendants à la victoire (Nadal, Djokovic, Alcaraz) ont été placés dans la partie haute du tableau, il se retrouve dans une partie basse où les obstacles paraissent moins nombreux pour se hisser jusqu’en finale.
 

 

Musetti a déjà fait parler de lui à Roland-Garros


Malgré ce tirage plutôt favorable sur le papier quand on se projette sur la suite du tournoi, Tsitsipas n’a pas été gâté dans l’immédiat avec un rendez-vous face à Lorenzo Musetti dès le premier tour. Auteur d’un très bon parcours l’an dernier à Roland-Garros où il s’est hissé jusqu’en huitièmes de finales, battu seulement par le futur vainqueur Novak Djokovic après avoir mené deux sets à zéro, l’Italien faisait partie des joueurs à plutôt éviter pour un premier match. Encore en quête d’un gros coup sur terre battue, l’actuel 66eme mondial s’est néanmoins affirmé comme un joueur régulier sur cette surface. Blessé à la cuisse gauche à Madrid, le joueur de 20 ans n’est pas réapparu sur les courts depuis et présente une incertitude sur son état physique du moment qu’il faudra surveiller.

 

Un duel de revers à une main


Interrogé sur ce tirage piégeux, Tsitispas préfère y voir une bonne occasion de ne pas se reposer sur ses lauriers : « Je sais que ce match va m'aider à sortir le meilleur de moi-même, du moins, je vais m'y efforcer ». Malgré leurs jeunes âges, les deux hommes se sont déjà croisés à deux reprises sur le circuit. La première fois, le Grec avait éteint son adversaire (6-1, 6-3) à Acapulco en 2021, au moment où Musetti avait pour la première fois fait parler de lui en se hissant jusqu’en demi-finale après être sorti des qualifications. Les deux joueurs se sont ensuite retrouvés sur terre battue à Lyon pour une nouvelle victoire du Grec, en trois sets cette fois. L’affrontement d’aujourd’hui sur le court Philippe-Chatrier proposera un duel de revers à une main, une rareté dans un circuit où le revers à deux mains est devenu la norme.

 


>