Roland-Garros : Pas de public et plus de joueuses pour les qualifications

La Fédération Française de tennis poursuit les ajustements pour l’édition 2021 de Roland-Garros. Alors que le tournoi a été officiellement reporté d’une semaine, du 30 mai au 13 juin prochains, les dirigeants du tennis français ont confirmé ce mardi quelques aménagements concernant les qualifications. Prévues du 24 au 28 mai, ces dernières seront finalement disputées à huis clos alors que du public est attendu dans les travées des courts de la Porte d’Auteuil dès le début du tableau principal, ce qui a partiellement justifié le choix de changer les dates du tournoi. Toutefois, si les qualifications pour le simple messieurs concerneront toujours 128 joueurs, ce format sera répliqué à l’identique concernant le simple dames. En effet, alors que 96 joueuses sont habituellement en lice pour douze billets dans le tableau principal, la parité sera de mise avec 128 joueuses sur la ligne de départ pour seize repêchées.


Roland-Garros au soutien des joueuses touchées par la crise


Pour justifier sa décision, la Fédération Française de tennis assure que cet élargissement des qualifications pour le simple dames « permettra de soutenir une catégorie de joueuses particulièrement touchées financièrement par la crise liée au coronavirus ». De plus, alors qu’il avait été annulé l’an passé en lien avec la crise sanitaire, le tournoi de double mixte fera son retour à Roland-Garros en 2021 mais, alors que 32 équipes sont traditionnellement engagées, ce nombre sera réduit cette année à seize duos. Enfin, concernant le tennis handisport, la FFT a annoncé que les tournois de tennis-fauteuil et de quad seront resserrés du vendredi 4 au lundi 7 juin afin de permettre aux engagés de prendre également part au French Riviera Open, dont le coup d’envoi sera donné le 8 juin à Biot.

>