Roland-Garros : Le tournoi va être reporté d'une semaine

Menacé par la pandémie de coronavirus en France, Roland-Garros va (légèrement) changer de date. Alors que la Ministre déléguée aux Sports émettait des doutes ce week-end, RMC Sport avait confirmé mardi un possible report du Grand Chelem parisien, et ce mercredi soir, c'est L'Equipe qui révèle que la Fédération française de tennis va prochainement officialiser les nouvelles dates du tournoi : du 30 mai au 13 juin, soit un report d'une semaine. Une officialisation qui interviendra ce jeudi, probablement dans la matinée. « Nous sommes en discussion avec les organisateurs de Roland-Garros, pour voir s’il faut le changer de date pour que ça tombe vers une reprise possible de toute la pratique sportive et des grands événements. Bien que le sport de haut niveau soit préservé, on essaye, y compris sur la pratique professionnelle du sport, de limiter les chances de cluster, de propagation du virus », expliquait dernièrement Roxana Maracineanu, sur les ondes de France Info.

 

Quid des premiers tournois sur gazon ?

L'idée de faire de « Roland-Garros le premier événement sportif international à accueillir du public sur le sol français » serait donc à l'étude, avec une jauge de spectateurs contrôlée. Reste à savoir comment les circuits ATP et WTA vont s'adapter à ce léger changement de calendrier, alors que la saison sur herbe démarre juste après le tournoi Porte d'Auteuil, pour préparer au mieux Wimbledon (fin juin - début juillet). Les tournois de Stuttgart (Allemagne) et de s'Hertogenbosh (Pays-Bas), qui doivent avoir lieu la semaine du 7 juin, ont de quoi être inquiet, même si rien ne les empêche de se dérouler pendant la deuxième semaine du Grand Chalem parisien. Reste à savoir également si des tournois se dérouleraient la semaine du 24 mai pour combler le vide laissé par le décalage de Roland-Garros. Pour rappel, interrogé sur une possible annulation de Roland-Garros, Gilles Moretton, le nouveau président de la FFT, n'osait pas « imaginer ça », comme il l'a déclaré à l'AFP. Après l'Open d'Australie décalé de mi-janvier à début février, c'est donc un deuxième tournoi du Grand Chelem qui va changer de date cette saison.

 


>