Parry, la belle surprise

Panoramic

Après un exploit comme celui réalisé par Diane Parry au premier tour en éliminant en trois la tentante du titre Barbora Krejcikova (1-6, 6-2, 6-3), le plus difficile est souvent de confirmer au tour suivant face à une adversaire plus modeste. La Française n’a pourtant pas tremblé mercredi soir pour se défaire de la Colombienne Camila Osorio (6-3, 6-3). Sur un court Simonne-Mathieu légèrement vidé après le match XXL entre Carlos Alcaraz et Albert Ramos, Parry a signé une victoire convaincante en montrant une nouvelle fois sa capacité à faire déjouer ses adversaires. La voilà propulsée au troisième tour à Roland-Garros, un résultat totalement inattendu avant le début du tournoi.

Premier troisième tour en Grand Chelem

A seulement 19 ans, Parry affiche de belles promesses pour l’avenir dans une période où le tennis français se cherche. Avec ces deux succès, celle qui pointe cette semaine au 97eme rang mondial a déjà réussi le meilleur tournoi du Grand Chelem de sa carrière. Pour autant Parry semble prendre goût à la victoire et affirme ses ambitions pour ce Roland-Garros 2022: « Cela me donne vraiment envie d'aller loin dans ce tournoi et de continuer à gagner des matches. Je ne compte pas m'arrêter là en tout cas. » La suite, c’est un rendez-vous au troisième tour avec Sloane Stephens pour un premier affrontement entre les deux joueuses. Finaliste à Roland-Garros en 2018, l’Américaine a déjà montré ses capacités à évoluer à un niveau élevé sur terre battue. Stephens a dû s’employer lors de ses deux premiers tours avec à chaque fois des victoires en trois sets pour se défaire de Julie Niemeier et Sorana Cristea.

« Pouvoir déconnecter avec le tournoi, cela m’aide »

Parry semble épanouie dans cette atmosphère de Roland-Garros, là où de nombreux joueurs français sont parfois inhibés au moment d’évoluer devant leur public. La Niçoise se réjouit de pouvoir jouer à domicile dans un environnement familier : « Rentrer chez moi le soir, de pouvoir déconnecter avec le tournoi, de l'ambiance et de l'énergie que cela prend, c'est important, cela m'aide. Je m'entraîne là à l'année, mais c'est différent quand le tournoi commence. Il y a une ambiance particulière, il y a le public. Ils sont heureux d'être là et de pouvoir profiter des matchs et des joueurs. Je suis heureuse de les sentir à fond dans les matchs à chaque fois. »
 


>