Nadal reconnait la supériorité de Djokovic et reste énigmatique pour Wimbledon

Reuters

Rafael Nadal ne gagnera pas son 14eme Roland-Garros cette année, et l’Espagnol ne s’est pas cherché d’excuses après sa défaite contre Novak Djokovic en demi-finales dans un match titanesque de 4h11 perdu 3-6, 6-3, 7-6 (4), 6-2. « Je suis prêt à accepter aussi bien la victoire que la défaite. Bien que ce soit un tournoi très important pour moi, je suis conscient qu’il ne peut pas être gagné 15 ou 16 fois. Je reviendrai l’année prochaine avec l’enthousiasme et le travail nécessaire. (…) On a joué durant toute la quinzaine avec des conditions très chaudes et des rebonds hauts. Le soir, c'est différent, ça rebondit moins, la balle tourne moins. Ce sont des conditions qui lui sont plus favorables, mais c'est le tennis : le joueur qui s'adapte le mieux gagne. Sans aucun doute, il méritait de gagner », a confié le n°3 mondial (qui perdra une place si Stefanos Tsitsipas s’impose en finale) en conférence de presse.

Rafael Nadal a reconnu qu’il n’était pas dans sa meilleure forme vendredi soir. « J'ai essayé de donner le maximum. Ce n'était sans doute pas ma meilleure performance. Je me suis battu, j'ai fait beaucoup d'efforts, mais la position de mes coups n'était pas efficace ce soir. Contre un joueur comme lui qui prend la balle tôt, si tu n'es pas en mesure de le sortir de sa position, ça devient très difficile. Bravo à lui. Ça a été une belle bagarre. J'ai donné le maximum, mais aujourd'hui n'était pas mon jour. »


Nadal : "Là, je n’ai pas le physique ni la clarté mentale pour penser à Wimbledon"

Et la suite, qu’en est-il ? L’homme aux 20 tournois du Grand Chelem ne participera à aucun tournoi de préparation à Wimbledon, et n’est pas sûr non plus de participer au mythique tournoi londonien. « Demain (samedi), je serai à la maison, en famille, et tout ira bien. Je vais me reposer, physiquement et mentalement, et on verra quelle sera la suite. C’est différent de quand j’avais 25 ou 27 ans, maintenant j’en ai 35, je dois voir comment je récupère et ensuite je prendrai la décision de jouer Wimbledon ou pas. Là, je n’ai pas le physique ni la clarté mentale pour y penser. J’ai besoin d’un moment de calme et de jours de vacances, de respirer un peu, de profiter du beau temps à Majorque. »

Les (rares) années où il n’a pas gagné Roland-Garros, Rafael Nadal n’a jamais brillé à Wimbledon : en 2009 il a déclaré forfait après avoir été battu par Robin Söderling à Paris, en 2015 il a perdu au deuxième tour contre Dustin Brown après sa défaite en quarts contre Novak Djokovic à Roland-Garros et en 2016, il a déclaré forfait à Wimbledon après son forfait en seizièmes de finale Porte d’Auteuil. Qu’en sera-t-il en 2021 ? Réponse dans les prochains jours…


>