Moutet s'incline logiquement face à Nadal

Panoramic
Corentin Moutet attendait ce match avec des étoiles dans les yeux. Le Français, 139eme mondial, a défié son idole Rafael Nadal en session de nuit sur le Court Philippe-Chatrier mais le retour sur terre a été brutal. Car le « Taureau de Manacor » n’était pas décidé à verser dans les sentiments à l’occasion de ce deuxième tour des Internationaux de France. Dès le premier jeu de service du Tricolore, Rafael Nadal lui a imposé une énorme pression et, à la troisième balle de break, Corentin Moutet a fini par céder. Dès lors, les débats ont commencé à s’équilibrer et aucun des deux protagonistes n’a ensuite eu la moindre opportunité de prendre le service de l’autre. En toute logique, le Majorquin a conclu cette première manche à la deuxième occasion. Sur sa lancée, Rafael Nadal a continué de mettre à mal Corentin Moutet. Si le Tricolore a écarté deux balles de break au début du premier jeu du deuxième set, il a ensuite manqué deux balles lui permettant de se sortir de ce mauvais pas. Ne saisissant pas cette chance, le 139eme mondial a perdu son service d’entrée et permis à Rafael Nadal de creuser l’écart. En effet, l’Espagnol a une nouvelle fois breaké le Français pour mener quatre jeux à rien.


Moutet a tout donné, en vain


Débloquant son compteur en remportant ensuite son jeu de service, Corentin Moutet n’a pas su empêcher Rafael Nadal d’empocher la deuxième manche grâce à un troisième break. Poussé par le public massé en nombre dans les travées du Central de Roland-Garros, le Français a lâché ses coups a alors commencé à faire reculer Rafael Nadal. Et là, après avoir concédé son premier jeu de service lors des deux manches précédentes, c’est Corentin Moutet qui a fait subir ça à celui qui a remporté 21 titres en Grand Chelem dont treize à Roland-Garros. Toutefois, une seule balle de débreak aura suffi au Majorquin pour revenir à deux jeux partout. C’est ensuite sur un jeu blanc que Rafael Nadal s’est offert l’opportunité de servir pour le gain du match. Corentin Moutet a alors tenté sa chance sur toutes les balles et, à la deuxième opportunité, effacer ce break de retard. Toutefois, l’Espagnol a immédiatement haussé le ton et, à sa première balle de match, mettre un terme au semblant de suspense qu’il restait sur le court (6-3, 6-1, 6-4 en 2h12’). Une victoire qui n’est rien de moins que la 300eme en Grand Chelem pour Rafael Nadal, qui aura l’occasion d’en rajouter un à son total lors du troisième tour des Internationaux de France, face à Botic van de Zandschulp. Le Néerlandais, tête de série numéro 26, a profité de l’abandon de Fabio Fognini dans la troisième manche pour se qualifier (6-4, 7-6, 3-2 en 2h01’).

>