Medvedev convaincant pour ses débuts

panoramic
La semaine passée, pour son retour à la compétition après une hernie discale qui l'avait privé de matchs depuis le Masters 1000 de Miami (défaite en quarts contre Hurkacz), Daniil Medvedev n'avait pas convaincu contre Richard Gasquet (défaite 6-2, 7-6). Mais le Russe s'est visiblement servi de ces six derniers jours pour travailler dur, car il s'est montré beaucoup plus solide lors de son premier tour à Roland-Garros contre Facundo Bagnis (103eme). Sur cette terre battue qu'il n'apprécie que moyennement (il a seulement remporté le premier match de sa carrière Porte d'Auteuil l'année dernière, atteignant les quarts de finale), Medvedev a livré une belle partition face à cet Argentin qu'il affrontait pour la première fois, en l'emportant 6-2, 6-2, 6-2 en 1h39 (exactement le même score que Rafael Nadal contre Jordan Thomson, d'ailleurs).

Medvedev irrégulier au service


Un peu irrégulier au service (12 aces, 7 doubles-fautes, 9 balles de break à sauver, 2 breaks concédés), Daniil Medvedev a remporté la première manche en breakant à 2-2 et 4-2, la deuxième en breakant à 0-0 et 2-0, et la troisième en breakant à 2-2 et 4-2. Il disputera donc le deuxième tour, face à un joueur largement à sa portée, Laslo Djere. Le Russe n'ambitionne pas grand chose dans ce tournoi au vu de ses récents problèmes de santé, mais il va tenter d'aller le plus loin possible (quart de finale contre Rublev ou Sinner ?, demie contre Tsitsipas ou Ruud ?), d'autant qu'il ne sera pas convié lors du prochain tournoi du Grand Chelem, Wimbledon.

>