Krejcikova, une tenante du titre sans réelles ambitions

Panoramic


Il serait très surprenant que Barbora Krejcikova (26 ans) conserve son titre en simple sur la terre battue de la Porte d’Auteuil. La numéro deux mondiale a fait de Roland-Garros son échéance de retour sur les courts, elle qui est écartée des terrains depuis février à la suite d’une blessure au coude. A l’occasion du Media Day, elle a lié ce pépin physique à une surcharge de matchs. Tout va désormais mieux pour la native de Brno, heureuse d’être de retour « là où (elle) a remporté son premier Grand Chelem. » Avant son entrée en lice face à la Française Diane Parry, elle s’est confiée à la presse sur son état d’esprit. « Je n'attends pas grand-chose. Je ne pense pas qu'attendre soit quelque chose de bon pour moi. S'attendre à ce que je fasse bien après avoir été blessée pendant longtemps, je ne le pense pas vraiment », reconnait Krejcikova, dubitative quant à ses chances.

« Je pense que je peux être un bon adversaire »


Bien qu’elle ne se voie pas réaliser pareille performance que l’an dernier, la Tchèque sait qu’elle peut retrouver un bon niveau au fil des matchs. Un regain de forme progressif sur lequel elle misera pour cette quinzaine parisienne. « Je pense que je peux être un bon adversaire. Je pense que je peux bien jouer. Et même après avoir été blessée, je pense que j'ai eu le temps de récupérer et de m'entraîner, donc je me suis préparée pour cela. Je crois que lorsque je commencerai à jouer des matchs, je pourrai à nouveau être vraiment dangereuse et je pourrai bien faire ici aussi », argumente la quart de finaliste du dernier Open d’Australie. Barbora Krejcikova a littéralement impressionné à Roland-Garros l’an dernier en devenant la première joueuse, depuis Mary Pierce en 2000, à être couronnée en simple et en double (avec Katerina Siniakova) sur la même édition.

>