Droits TV: Un appel d’offres moins fructueux que prévu

ICON SPORT

C’est ce vendredi que devait tomber le verdict de l’appel d’offres de  la Fédération Française de tennis (FFT) pour l'attribution des droits de retransmission de Roland-Garros sur la période 2021-2023. Un verdict qui finalement attendra…

"Les offres proposées permettent d’ores et déjà d’envisager une exposition en croissance et de conquérir de nouveaux publics, ainsi qu’une revalorisation des droits, peut-on lire dans un communiqué estampillé FFT. Le prix de réserve global n’étant cependant pas atteint, une période de négociation est ouverte avec les acteurs en présence."

Autrement dit, la fédération qui à ce jour perçoit quelque 20 millions d’euros de droits TV par édition auprès de France Télévisions et Eurosport n’a pas reçu les propositions attendues, et ce malgré l’élargissement de sa gamme de lots avec désormais l’option "night session" pour une diffusion en prime time. Le comité exécutif de la FFT souhaite combler l’écart qui sépare Roland-Garros des géants Wimbledon et US Open en la matière, ces deux derniers Majeurs touchant près de 70 millions d’euros par an auprès des diffuseurs TV.