Cornet a eu le dernier mot face à Ostapenko

Panoramic


Alizé Cornet complète le plateau du troisième tour à Roland-Garros. Sous les lumières du Court Philippe-Chatrier pour la première session de nuit féminine de la quinzaine, la Niçoise est passée par tous les états pour dominer Jelena Ostapenko, sacrée Porte d’Auteuil en 2017. Un début de match qui a été paradoxal tant la Lettonne était absente. Multipliant les fautes directes (16), la tête de série numéro 13 a presque donné le premier set à Alizé Cornet. Breakant trois fois son adversaire, dont deux sur un jeu blanc, la Tricolore s’est retrouvée menant une manche à rien au bout de seulement 24 petites minutes. Toutefois, il ne fallait pas enterrer trop vite Jelena Ostapenko, qui a été comme sur courant alternatif durant cette rencontre. Plus précise dans ses coups face à une Alizé Cornet en difficulté pour contrer la puissance de ses coups, la 13eme mondiale s’est totalement relancée. Prenant d’entrée le service de la Française, Jelena Ostapenko a aisément fait la course en tête, inversant totalement la tendance vue dans le premier set.


Cornet a fait fi du retour de flamme d’Ostapenko


Menant quatre jeux à rien grâce à un deuxième break, la Lettonne a alors joué à sa main pour revenir à une manche partout sur le service d’une Alizé Cornet sur les nerfs. Se devant de réagir, la Niçoise a pris la dernière manche par le bon bout. Profitant d’une baisse de régime de son adversaire, la Tricolore a pris deux fois son service mais a dû batailler ferme pour tenir le sien. Ecartant quatre balles de débreak, Alizé Cornet a pu mener trois jeux à rien. Jelena Ostapenko, avec l’énergie du désespoir, a effacé un de ses deux jeux de service de retard mais son jeu s’est de nouveau délité et elle n’a pas su mettre une pression suffisante sur la Française. Malgré une petite alerte musculaire au niveau des adducteurs sur les deux derniers jeux, Alizé Cornet a puisé dans les encouragements du public pour conclure la rencontre sur le service de son adversaire (0, 1-6, 6-3 en 1h43’), rejoignant ainsi Léolia Jeanjean et Diane Parry au troisième tour des Internationaux de France. Cette fois, c’est Qinwen Zheng qui sera sur son chemin.

>