Pro D2 (J21) : Face à Béziers, Oyonnax s'est rassuré

Oyonnax sort enfin de la sinistrose. Battu à trois reprises lors des quatre dernières journées, restant sur un revers à Montauban et une surprenante défaite à domicile face à Rouen, l’USO a profité de la réception de Béziers pour se remettre dans le sens de la marche. Une rencontre qui a démarré par un premier quart d’heure à sens unique pour les Oyonnaxiens puisqu’après deux pénalités de Lionel Beauxis, Tony Ensor a aplati en force après une mêlée le premier essai de la rencontre pour donner treize points d’avance à Oyonnax. Mais l’arrière du club aindinois a ensuite mis en difficulté son équipe avec un carton jaune consécutif à un plaquage trop haut sur Jorji Saldadze, sur l’action qui a permis au pilier héraultais d’aplatir le premier essai de son équipe. Avant la mi-temps, Adrien Latorre a ramené l’ASBH à deux longueurs sur ses deux seules pénalités du match. Si, dès le retour sur la pelouse, Lionel Beauxis a redonné un peu d’air à Oyonnax, la défense de l’USO s’est mise à la faute par Sacha Zegueur.

Oyonnax n'a jamais été à l'abri


Ce dernier a plaqué sans ballon Thibault Bisman qui allait aplatir et, en conséquence, l’arbitre a d’abord accordé un essai de pénalité à Béziers avant de sortir dix minutes le troisième-ligne oyonnaxien. Pour la première fois du match, Béziers a pris les commandes au score... mais ça n’a pas duré plus de trois minutes, Lionel Beauxis venant réussir une pénalité en coin pour remettre l’USO en tête. L’ancien buteur international a ensuite donné une marge de quatre points à son équipe avant d’être remplacé par Yohan Le Bourhis, qui a ajouté trois points au total oyonnaxien. Les Biterrois ont alors tout donné mais le carton jaune reçu par Jonathan Best à six minutes du terme de la rencontre n’a pas aidé. Adrien Latorre a pu offrir le bonus défensif à Béziers sur une dernière pénalité consécutive à un plaquage dangereux de Tony Ensor sur Maxime Veau, qui lui a valu un deuxième carton jaune et, donc, le rouge. Au final, Oyonnax s’impose de quatre longueurs (25-18) et revient à trois longueurs de Grenoble, troisième. Pour Béziers, c’est une série de deux victoires qui prend fin pour une onzième place actuelle.