Bayonne : C'est officiel pour Maxime Machenaud

L’Aviron Bayonnais a réservé un petit cadeau de Noël à ses supporters. Relégué la saison passée en Pro D2 et troisième du classement de l’antichambre de l’élite à la mi-saison, le club basque a officialisé ce vendredi l’arrivée dans ses rangs du demi de mêlée international (38 sélections) Maxime Machenaud. Une officialisation qui était attendue de longue date tant les contacts entre le natif de Bordeaux et le club bayonnais étaient connus depuis plusieurs semaines. Le joueur de 32 ans a confirmé avoir été approché par plusieurs clubs de Top 14 et avoir été sollicité pour prolonger au Racing 92 mais a fait le choix de Bayonne. « Mon choix était assez simple, a assuré Maxime Machenaud dans un entretien accordé au magazine officiel du club basque. J’avais la possibilité de poursuivre en Top 14, soit en restant au Racing 92, soit en rejoignant l’un des deux clubs qui m’ont sollicité. Mais le challenge que proposait Bayonne, les ambitions affichées, ont fait pencher la balance. »


Un choix pas uniquement sportif pour Machenaud


Arrivé au Racing 92 à l’été 2012, Maxime Machenaud et sa famille se sont éloignés de leur région natale. Sa signature à Bayonne est ainsi l’opportunité de revenir dans le Sud-Ouest de la France. « C’est un choix sportif avant tout, mais aussi un choix familial, a confié celui qui a porté les couleurs de Bordeaux-Bègles et d’Agen avant de rallier l’Ile-de-France. J’ai trois enfants. Avec ma famille, après dix ans à Paris, on ne se voyait pas aller ailleurs que dans le Sud-Ouest. C’est une région que je connais par cœur. » Mais Maxime Machenaud a également confié que « l’idée de connaître au plus près l’engouement et la passion du public bayonnais a beaucoup pesé » dans sa décision. Du côté des dirigeants de l’Aviron, on se frotte les mains. « On imagine bien toute la plus-value que ce joueur va apporter à notre effectif », a ainsi déclaré le président Philippe Tayeb. Alors que Bayonne compte retrouver le Top 14 aussi rapidement que possible, un joueur du calibre de Maxime Machenaud sera un argument de plus si la remontée n’est pas obtenue dès cette saison.

>