Parker savoure

Icon Sport

A défaut de réussir ses adieux sur les parquets NBA, les Hornets, qu’il avait rejoints l’été dernier, échouant dans leur quête de playoffs, Tony Parker a connu une saison particulièrement faste à la tête de l’ASVEL. Vainqueurs de la Coupe de France, les troupes de Zvezdan Mitrovic ont en effet réalisé le doublé en remportant, mardi, le titre de champion de France grâce à un dernier succès face à Monaco (66-55). Un doublé auquel s’ajoute le titre de champion remporté par l’équipe féminine.

Et le président villeurbannais pouvait d’autant plus savourer le sacre de Charles Kahudi et consorts que l’ASVEL a frôlé la correctionnelle après une première moitié de match jouée à l’envers et synonyme de huit points de débours à la pause. Mais c’était sans compter sur l’intervention de TP à la mi-temps du match, l’ancien meneur trouvant les mots pour réveiller ses joueurs. La métamorphose fut spectaculaire, Villeurbanne passant un terrible 24-6 aux visiteurs qui allait sceller le sort du match.

"Je ne sais pas quoi dire, c'est incroyable. Doublé avec les garçons, le titre avec les filles", pouvait bien savourer Tony Parker à l’issue de la rencontre au micro de RMC Sport, l’ancien Spur évoquant ensuite son discours à la pause: "Comme pour la finale de la Coupe de France, même speech à peu près."

Beau joueur, TP a également rendu hommage aux vaincus. "Bravo à Monaco, ils ont très bien joué. C'était peut-être la finale au niveau le plus élevé de ces dernières années", a-t-il ajouté. La performance de ses joueurs n’en est sans doute que plus belle. "Ils gagnent le 3e quart-temps de 18 points, c'est incroyable. On n'avait l'impression qu'ils étaient tétanisés par la pression, c'est incroyable comment ils sont revenus", a-t-il d’ailleurs renchéri, euphorique.