Monaco relance tout

Icon Sport

Il y aura donc une finale dans la finale. Dos au mur car menée 2-0 par Lyon-Villeurbanne en finale du championnat de France, l'AS Monaco a tout relancé en revenant à la maison. Après un premier succès en Principauté pour revenir à 2-1, les Monégasques ont égalisé samedi soir à la faveur d'une nouvelle victoire (89-81). La 12e consécutive à domicile pour le club du Rocher, intenable sur son parquet sur cette fin de saison.

Monaco a donné le ton en prenant rapidement le score. Dee Bost a montré la voie avec ses 19 points. Le meilleur marqueur a trouvé du soutien avec également Jarrod Jones à 15 points et Paul Lacombe à 14. En face, l'Asvel est longtemps restée en course mais n'a jamais pu passer devant. La faute notamment à 23 ballons perdus... Présents dans les tribunes, Tony Parker et Nicolas Batum, fiers du récent accord conclu entre Lyon-Villeurbanne et l'Olympique Lyonnais, n'ont pas pu ouvrir le champagne. Pour réussir le doublé, il faudra gagner une autre finale que celle remportée en Coupe de France. Elle se jouera mardi à l'Astroballe avec un match couperet comme les stars NBA les affectionnent.

"J'étais en souffrance, pouvait savourer au micro RMC un Paul Lacombe enfin en réussite de loin. Le basket, il n'y a pas de secret, quand on met du rythme et de l'intensité, ça rentre. J'ai pris un shoot à trois points en rythme, peut-être le premier des finales, et il est rentré. On essaie de plus jouer sur leurs points faibles. On avait les armes pour répondre. On est monté d'un niveau sur les deux derniers matches alors que les premiers, on les a joués sans intensité. On sait comment on a fait pour gagner ici, il va falloir le faire une troisième fois." En survie, Monaco a parfaitement géré la pression et renvoie maintenant la balle dans le camp adverse.