Jeep Elite - Roanne : La LNB a lourdement sanctionné Boubacar Touré

Le 30 janvier, Roanne et Boulogne-Levallois se sont affrontés dans le cadre d'un match en retard de la 7eme journée de Jeep Elite. Alors que Roanne menait au tableau d'affichage, une terrible scène a eu lieu entre deux joueurs. Boubacar Touré, joueur de la Chorale, a asséné un coup de poing à Miralem Halilovic, joueur des Metropolitans. L'arbitre l'a immédiatement expulsé et l'a lourdement sanctionné. Quant à Miralem Halilovic, il est sorti sur blessure. Ce vendredi, la commission de discipline de la Ligue Nationale de basketball a dévoilé sa sanction. Boubacar Touré est, en effet, suspendu dix matchs. Ce qui n'en dit pas vraiment plus sur la durée puisque cela dépend de la LNB et de comment elle va organiser le reste de la saison. Cela peut être cinq semaines comme trois mois. Pour ce coup de poing, l'intérieur risquait jusqu'à quinze matchs de suspension. Roanne a décidé de ne pas faire appel.


Fin de saison pour Miralem Halilovic


A la suite de l'agression, une fracture déplacée de la mâchoire a été diagnostiquée sur Halilovic. Pas le choix, le Bosnien a dû être opéré. D'après son club, l'intérieur a subi « une réduction chirurgicale ainsi qu'une ostéosynthèse ». Une opération qui l'écarte des parquets pour un minimum de trois mois. Boulogne-Levallois pense même que c'est une fin de saison pour son joueur. La zone blessée étant très fragile, les Metropolitans ne veulent prendre aucun risque. De son côté, Miralem Halilovic a porté plainte contre Boubacar Touré, l'affaire sera donc également jugée par la justice française. S'il a depuis présenté ses excuses, le Sénégalais a également voulu se défendre. D'après lui, Halilovic lui « aurait attrapé les parties génitales pendant la rencontre ». Il a également porté plainte. Via un communiqué, les Metropolitans ont réagi aux dix matchs de suspension de Touré : « Nous regrettons que la victime de l'agression écope d'une sanction beaucoup plus lourde dans la durée que son agresseur ».

>