Betclic Elite (J5) : Monaco et l'ASVEL reviennent à hauteur de Boulogne-Levallois

Boulogne-Levallois ne sera pas resté longtemps en tête de la Betclic Elite. Tombeurs d’Orléans ce samedi, les Metropolitans ont cédé la première place du classement à l’ASVEL. Les Villeurbannais, après une mauvaise passe et trois défaites consécutives toutes compétitions confondues, ont retrouvé de l’allant à l’occasion de la réception de Châlons-Reims. Dès l’entame de match, les coéquipiers de Youssoupha Fall (26 points, 11 rebonds) ont pris les commandes mais l’écart n’a pas dépassé sept points dans le premier quart-temps. Il a fallu attendre les derniers instants avant la pause pour voir les joueurs de T.J. Parker dépasser la barre des dix longueurs d’avance mais seulement quelques instants. Au retour sur le parquet de l’Astroballe, les Champenois ont tenté d’inverser la tendance grâce notamment à Gani Lawal (18 points) mais Châlons-Reims n’a jamais pu se rapprocher à mieux que sept longueurs, l’écart à dix minutes du terme de la rencontre. Sans jamais réellement maîtriser son sujet, l’ASVEL n’a pas perdu le fil dans le dernier quart-temps et reprend sa marche en avant avec une victoire de seize points (94-81).

Monaco reste au contact


Un bilan de quatre victoires pour une défaite, c’est aussi celui de Monaco après son déplacement sur le parquet de Pau-Lacq-Orthez. A l’image de l’ASVEL, la « Roca Team » s’est immédiatement installé en tête au tableau d’affichage mais sans pouvoir distancer l’Elan Béarnais, qui restait sur trois victoires de suite. Revenus à trois points, les coéquipiers de Justin Bibbins (15 points, 5 rebonds, 5 passes) ont su signer un 5-0 pour passer devant une première fois juste avant la mi-temps, que Monaco a atteint avec une longueur d’avance. Les Palois ont retrouvé leur terrain avec un état d’esprit bien différent. Solides en défense avec seulement six points concédés en dix minutes, les joueurs d’Eric Bartecheky ont déroulé en attaque pour aborder le dernier quart-temps avec une marge de neuf points. Mais une fin de match tout simplement catastrophique avec 18-0 encaissé en fin de match pour un revers de huit points (66-74). Avec cette troisième victoire de suite, Monaco reste dans le trio de tête avec l’ASVEL et les Metropolitans.

Le Mans se réveille et enfonce Paris


Après deux revers consécutifs, Le Mans se devait de réagir et le déplacement à Paris était sans doute la bonne occasion de le faire. Face à un promu qui restait sur sa première victoire en Betclic Elite, le MSB a eu le dernier mot. Dès les premiers instants, les coéquipiers de Scott Bamforth (20 points, 7 passes) se sont détachés au score pour prendre onze points d’avance au terme des dix premières minutes. Dos au mur, les Parisiens se sont accrochés et ont fait mieux que bonne figure. Une fin de deuxième quart-temps aboutie a permis aux coéquipiers de Ryan Boatright (16 points, 5 passes) de revenir à seulement deux longueurs à la mi-temps. Paris a même pris l’avantage quelques secondes au retour sur le parquet… pour mieux subir un trou d’air et encaisser un 13-1 permettant au Mans de se mettre en bonne position pour la fin de match. Les Sarthois ont parfaitement géré les dix dernières minutes pour un succès de onze points (81-92) qui leur permet de remonter au sixième rang. Paris, battu pour la quatrième fois, est lanterne rouge.

BASKET - BETCLIC ELITE / 5EME JOURNEE
Vendredi 22 octobre 2021
Gravelines-Dunkerque - Strasbourg : 83-95
Dijon - Roanne : 102-77

Samedi 23 octobre 2021
Orléans - Boulogne-Levallois : 84-90
Le Portel - Bourg-en-Bresse : 71-54
Limoges - Cholet : 79-91
Nanterre - Fos-sur-Mer : 74-85

Dimanche 24 octobre 2021
ASVEL - Châlons-Reims : 94-81
Paris - Le Mans : 81-92
Pau-Lacq-Orthez - Monaco : 66-74

>