Racisme : Pogba également pris pour cible

Reuters

Paul Pogba a un problème avec les penaltys, c'est une évidence, mais l'Angleterre a aussi un problème avec le racisme, et c'est encore plus grave. Après son échec dans l'exercice lundi soir à Wolverhampton (1-1), son quatrième depuis le début de la saison dernière, qui a sans doute coûté deux points et la place de leader en Premier League aux Red Devils, le milieu de terrain français a été la cible de commentaires racistes sur les réseaux sociaux, indique ce mardi matin la BBC

Les velléités de départ affichées par Pogba ne justifient en rien un tel comportement, dont avait également été victime Tammy Abraham, le jeune attaquant de Chelsea, après son tir au but manqué lors de la Supercoupe d'Europe contre Liverpool. Ce qui avait poussé le club londonien à réagir. "Nous sommes dégoûtés par les messages odieux que nous avons vu sur les réseaux sociaux, avait indiqué le porte-parole des Blues à répondre au micro de Sky Sports. Chelsea considère inacceptables toutes les formes de discrimination. Elles n'ont pas leur place dans ce club."

Récemment, Chelsea a banni six de ses supporters, pour leur comportement envers Raheem Sterling la saison passée, au mois de décembre. Cette saison, c'est déjà le troisième cas de racisme répertorié par la BBC, en ajoutant celui de Yakou Meité, l'attaquant franco-ivoirien de Reading (D2), qui a lui aussi eu le malheur de manquer un penalty contre Cardiff. En juillet, l'association Kick It Out indiquait dans un rapport que les incidents racistes avaient augmenté de 43% en 2018-2019. Ce nouvel exercice démarre sur de très mauvaises bases.