Premier League : Manchester United frustré par Everton

Reuters

Décidément, Manchester United a du mal à enchainer les victoires en ce moment. Ce samedi, dans leur fief d’Old Trafford, les Diables Rouges ont même enregistré un deuxième faux-pas de suite en championnat. Après le revers contre Aston Villa (0-1), ils ont concédé le nul contre Everton (1-1). Et ce résultat était assez équitable au vu de la physionomie du match.

 

Les Mancuniens piégés sur un contre


En raison de l’enchainement des matches, Ole Gunnar Solskjaer a choisi de faire tourner, en laissant sur le banc Cristiano Ronaldo et Paul Pogba notamment. Une initiative contestable, mais qui semblait porter ses fruits jusqu’à ce que le coach norvégien ne décide de…faire entrer le duo. Alors qu’ils menaient au score, ses hommes ont fini par se faire rattraper par les Merseysiders.

Le but concédé a été consécutif à un contre express d’Everton. Fred s’est fait déposséder du ballon comme un junior près de la ligne de touche. Gray, puis Doucouré ont pu avancer avant le cuir avant d’offrir l’égalisation sur un plateau à Andros Townsend. 1-1, l’équipe de Benitez avait alors fait plus dur et elle s’est ensuite chargée de préserver ce score.

 

Premier but de la saison pour Martial


C’est le Français Anthony Martial qui avait donné l’avantage aux Mancuniens dans cette partie. A deux minutes de la pause, il inscrivait son premier but de la saison en convertissant un service de Bruno Fernandes. Cet avantage aurait dû libérer les locaux, mais ça n’a pas été le cas. Ils sont au contraire apparus crispés, avec un jeu collectif toujours aussi décousu et fait d'approximations.

Au coup de sifflet final, MU a certainement regretté le but concédé sur ce qui était la seule vraie occasion du match de son adversaire. Et, il y avait aussi des remords par rapport à l’opportunité en or vendangée par Edinson Cavani à la 21e. D’une tête plongeante, l’ancien parisien avait cru donner l’avantage aux siens, mais Jordan Pickford avait réalisé un énorme arrêt sur sa ligne.

Avec ce partage de points, United revient à la hauteur du leader de Liverpool (14 points), de même qu’Everton. Mais, Ronaldo et ses coéquipiers possèdent un match en plus que les Reds. Ils risquent donc d’abandonner de nouveau du terrain dans la course au titre.

 


>