Premier League : Leicester peut-il le refaire ? 

Reuters

Le 2 mai 2016, Leicester remportait, à la surprise générale, le premier titre de champion d’Angleterre de son histoire. Après avoir frôlé la relégation l’année précédente, les Foxes avaient créé une véritable sensation, dans le sillage d’un Jamie Vardy stratosphérique et auteur de 24 buts en championnat. En dépit d’un quart de finale de Ligue des champions la saison suivante, Leicester allait d’abord avoir du mal à confirmer, finissant 12e de Premier League puis deux fois 9e, avec Claude Puel, successeur de Claudio Ranieri, et Brendan Rodgers, qui a remplacé le Français en février 2019.

Sous les ordres de l’ancien entraîneur de Liverpool, le fidèle Vardy et ses coéquipiers ont longtemps fréquenté le Top 4 lors d’un dernier exercice finalement terminé au 5e rang. Et cette saison, ils séduisent encore et sont qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue Europa (face au Slavia Prague), et jouent les premiers rôles en Premier League. Ils avaient d’ailleurs repris la tête du classement après leur victoire contre Chelsea la semaine dernière (2-0), avant que Manchester United ne la récupère.

Aujourd’hui troisièmes à deux points des Red Devils et à trois longueurs du nouveau leader Manchester City avant de se déplacer à Everton mercredi soir, ils font partie des favoris au titre, même si Rodgers jure qu’il n’y "pense pas vraiment. Et puis ça a beaucoup changé depuis le début de saison. Il y a quelques semaines, c’était Tottenham, et Chelsea encore avant. Il y a la qualité de Manchester City, Liverpool est champion en titre, et Manchester United marche fort. Et le fait que Leicester soit avec ces équipes-là me rend vraiment heureux. Ça va être un grand défi de rester là-haut, mais on est content de le relever.

Fuchs : "On ne s'enflamme pas"

Avec Vardy, meilleur buteur et passeur du club (11 buts et 5 passes décisives) mais actuellement sur le flanc en raison d’une hernie, Wes Morgan et Kasper Schmeichel, Christian Fuchs fait partie des rescapés de l’épopée de 2016. Et si, comme Morgan, il joue désormais beaucoup moins, il est là pour apporter son expérience à ses jeunes coéquipiers. Dont certains explosent littéralement cette saison, à l’image de l’ancien défenseur stéphanois Wesley Fofana ou de l’arrière gauche James Justin. "Restez cool et humble, et profitez-en", leur dit-il avec ses autres coéquipiers plus expérimentés.

 

"Et on ne s’enflamme pas à cause de notre classement ou de ce qu’on a déjà fait. Ça ne compte pas si tu ne donnes pas à fond au prochain match", poursuit le défenseur autrichien, interviewé par CBS Sports. Avec son milieu très complémentaire (Maddison-Ndidi-Tielemans), ses jeunes loups et ses joueurs d’expérience, Leicester pratique un football plaisant et, outre Chelsea, a déjà épinglé à son tableau de chasse Manchester City et Tottenham. Trois clubs qu’ils retrouveront, en plus de Manchester United, lors d’une fin de saison qui pourrait se révéler palpitante, et encore consacrer Leicester. Ce qui serait, cette fois, moins une surprise.
 

Wesley Fofana, "le défenseur idéal"

 


>