Premier League - Le titre plus ouvert que jamais en Angleterre ?

Reuters

Après une saison haletante en Angleterre, remportée par Manchester City et ponctuée par une finale de Ligue des Champions 100% britannique entre les Citizens et Chelsea (0-1), le Royaume s'apprête à dérouler, une nouvelle fois, le tapis rouge aux vingt formations pour un duel toujours aussi saisissant. La saison dernière, alors que la Premier League a montré aux yeux de l'Europe sa puissance, renforcée par les droits TV mirobolants, que la sélection des Three Lions s'est hissée il y a quelques semaines jusqu'en finale, perdue contre l'Italie, l'Angleterre a vécu un sacré été au rythme du mercato, aussi bien chez les joueurs que chez les entraîneurs.

À première vue, la lutte pour le titre apparaît plus ouverte que jamais et de nouveau, de nombreux grands talents d'aujourd'hui et de demain ont rejoint les rangs du championnat anglais. En qualité de champion sortant, Manchester City se place légèrement en favori à l'heure d'effectuer quelques pronostics. Les Citizens ont l'avantage de présenter une équipe huilée malgré les départs d'Eric Garcia, Sergio Agüero, Angeliño ou encore Harrison. Pour se renforcer, City a mis la main à la poche pour accueillir Jake Grealish en provenance d'Aston Villa tout en s'offrant des jeunes pépites comme Kayky de Fluminense. En coulisses, Pep Guardiola et compagnie attendent également un signe de Kane, l'avant-centre des Spurs, qui a signifié sa volonté de signer chez les SkyBlues.


 

Chelsea en tête, United pas loin


Si Manchester City apparaît comme légèrement favori à sa succession, Chelsea n'est pas en reste. Vainqueur de la Ligue des Champions sous l'égide de son nouvel entraîneur, Thomas Tuchel, arrivé à la fin du mois de janvier, le club londonien a depuis  montré un réel collectif prêt à soulever les montagnes. Cette saison, sous l'impulsion de Jorginho, auteur d'un Euro formidable avec l'Italie et de ses cadres habituels (Mount, Azpilicueta, Chilwell, Reece-James, Thiago Silva et Kanté), les Blues entrent dans la peau d'un vrai concurrent au titre. Certes orphelin de Giroud parti à l'AC Milan et sans doute d'Abraham (AS Rome), Chelsea s'est mis en quête d'un joueur capable de combler son principal défaut : un avant-centre. Face à l'inefficacité de Timo Werner, la formation du milliardaire russe Roman Abramovitch devrait accueillir Romelu Lukaku (Inter Milan) contre un chèque de 115 millions d'euros. Thomas Tuchel espère secrètement l'arrivée de Jules Koundé et par conséquent, le départ de Kurt Zouma pour peaufiner un effectif taillé pour le titre.

Manchester United est également en pleine préparation pour se tailler un groupe capable de remporter la Premier League après avoir terminé deuxième à 12 points de son rival. Avec le recrutement de Jadon Sancho, la pépite du Borussia Dortmund, les Red Devils ont comblé un joli manque sur l'aile. Alors que la venue de Raphaël Varane semble acquise, l'avenir de Paul Pogba reste toujours aussi flou. Désireux de quitter Manchester United après quelques années de galère, la Pioche a précisé qu'il ne souhaitait pas prolonger alors que son contrat court jusqu'en 2022. En plus de ces joueurs, le futur d'Anthony Martial, annoncé sur le départ, n'est toujours pas clair et Marcus Rashford a été opéré de l'épaule gauche et sera éloigné des terrains pour quelques semaines.
 

Quid de Tottenham, Arsenal, Liverpool ?


Après une saison difficile, marquée par le limogeage de José Mourinho et des résultats décevants notamment en Ligue Europa, Tottenham a fait confiance à Nuno Espirito Santo, l'ancien entraîneur de Wolverhampton, pour reformer un collectif cohérent, prêt à produire un jeu attractif. Sans les tauliers Toby Alderweireld, Erik Lamela, Danny Rose et sans doute Gareth Bale, les Spurs ont recruté l'ailier gauche de 20 ans, Bryan Gil (Séville) pour insuffler une nouvelle dynamique. Alors qu'il ne sait toujours pas s'il va perdre son capitaine Harry Kane, le club de Daniel Lévy veut prendre un nouveau virage avec Nuno. Liverpool s'emploie aussi à se remettre en ordre de marche alors qu'il vient de traverser une saison 2020/2021 délicate au rythme des nombreuses blessures. Malgré une troisième place décevante mais qualificative pour la Ligue des Champions, les Reds ont rechargé les batteries cet été.

S'ils ont perdu Georginio Wijnaldum transféré au PSG, ils ont acheté le défenseur français Ibrahima Konaté pour consolider leur effectif. Ce dernier, renforcé par la prolongation de contrat de Trent Alexander-Arnold veut prendre sa revanche la saison prochaine et pourrait accueillir les Lillois Renato Sanches et Jonathan David ainsi que le Rennais Jérémy Doku. Huitième de la dernière saison, Arsenal entend bien se ressaisir cette année. Avec les prêts de William Saliba et Mattéo Guendouzi à l'OM et le départ de David Luiz, les Gunners ont recruté Nuno Tavares (Benfica), Albert Lonkoga (Anderlecht) et Ben White (Brighton). Sous l'égide de Mikel Arteta, Arsenal n'aura pas le droit à l'erreur cette saison. En dehors des cités, Leicester, West Ham ou Everton pourraient avoir leur mot à dire.

Le programme de la première journée de Premier League.
Vendredi (21h) : Brentford - Arsenal.
Samedi (13h30) : Manchester United - Leeds ;
(16h) : Leicester - Wolverhampton
Chelsea - Crystal Palace
Watford - Aston Villa
Everton - Southampton
Burnley - Brighton
(18h30) : Norwich City - Liverpool

Dimanche (15h) : Newcastle - West Ham 
(17h30) : Tottenham - Manchester City.


>