Premier League (J8) : Lacazette limite la casse pour Arsenal contre Crystal Palace


 

Arsenal a confirmé sa mauvaise passe actuelle, ce lundi soir face à Crystal Palace. Les Gunners ont été proches de tomber contre la formation dirigée par Patrick Vieira, légende des Gunners (2-2). Tenu en échec par Brighton lors de sa dernière sortie en Premier League (0-0), Arsenal a pourtant bien démarré son match. Consécutivement à un ballon repoussé par Vicente Guaita sur le tir de Nicolas Pepe, Pierre-Emerick Aubameyang a été opportuniste afin d'arriver lancé au second poteau et a mis le ballon au fond des des filets (8ème). Si cette ouverture du score aurait pu être un vrai boost pour les Gunners, l'effet a été inverse; Arsenal ne cessant de reculer et se faisant très peur juste avant la mi-temps avec une occasion franche à mettre au crédit de Conor Gallagher (45+3ème).

 

Arsenal s'en sort bien, Vieira était proche de réussir son coup


La seconde période n'affichait que 5 minutes de jeu quand Christian Benteke a su se jouer de Gabriel d'un subtil crochet pour marquer ensuite du droit (50ème). Une égalisation, forcément, qui a eu un impact sur le jeu, et Arsenal s'est donné les moyens d'atténuer son manque d'inspiration sur le plan offensif, avec l'entrée en jeu d'Alexandre Lacazette à la place de Martin Odegaard (67ème). Rapidement, l'attaquant a su faire étalage de sa belle complicité avec Pierre-Emerick Aubameyang, mais le tir de l'ancien attaquant de l'OL a été repoussé par un Guaita décisif (72ème). A peine le temps de regretter cette occasion qu'Arsenal a plié devant une attaque supersonique menée par Palace : sur une transition à trois contre trois, Odsonne Edouard a frappé en force du droit vers le but et a marqué avec l'aide de la barre transversale (73ème). Une barre que Kieran Tierney a également su toucher, mais sans la même réussite finale (87ème). Jusqu'au bout, Arsenal a su y croire, et Alexandre Lacazette, sur la dernière occasion du match, a finalement sauvé les Gunners d'un résultat qui aurait pu être bien plus embêtant. Au classement, les Gunners sont douzièmes et enchaînent un second nul consécutif, alors que Palace demeure quatorzième, au grand dam d'un Patrick Vieira touché par cette égalisation soudaine.

 


>