Premier League (J34) : Liverpool se relance à Manchester United



Souvent à côté de leurs pompes au cœur de cette campagne jonchée d'obstacles, les Reds de Liverpool terminent leur saison comme une grande équipe. En champions qu'ils sont, ou plutôt qu'ils étaient, il y a quelques jours de cela, avant de céder leur couronne à Manchester City. Ce jeudi, la bande de Jürgen Klopp s'est accrochée à son destin en décrochant un succès capital contre Manchester United, dauphin au classement, à Old Trafford, après un match franchement décoiffant.

Jota a sonné la révolte, les tauliers ont pris le relai


Tout a pourtant si mal commencé pour les Reds. D'entrée de jeu, l'inévitable milieu-buteur Bruno Fernandes a ouvert le score sur une frappe contrée par Phillips (1-0, 10eme). Dès lors, il a fallu un certain temps pour que Liverpool se remette la tête à l'endroit. Il a surtout fallu un homme, que l'on qualifierait de providentiel dans cette saison étrange, pour sonner la révolte : Diogo Jota. Après un premier coup de canon (33eme), l'attaquant portugais a égalisé en déviant une tentative de Phillips d'une astucieuse talonnade (1-1, 34eme).

Liverpool a eu le dernier mot


N'oublions pas que Diogo Jota est un nouveau sur les bords de la Mersey. Alors pour la suite, ce sont les tauliers qui ont pris le relai. Les têtes fortes. Les hommes du titre. Juste avant la mi-temps, un coup-franc d'Alexander-Arnold a été à l'origine d'un coup de casque de Roberto Firmino (1-2, 45eme). On reprend les mêmes et on recommence dès le retour des vestiaires ? Frappe d'Alexander-Arnold repoussée, laquelle arrive dans les pieds du même Firmino, dont le tir fait mouche (1-3, 47eme).



Bien-sûr, United est reparti au combat, porté par le talent pur de son attaque. Rashford a conclu un joli mouvement avec Cavani pour réduire le score (2-3, 68eme). Mais Liverpool devait avoir le dernier mot dans ce derby d'Angleterre. Il ne pouvait pas en être autrement. Et c'est Mohamed Salah qui a conclu l'affaire sur un contre bien mené en fin de match (2-4, 90eme). Liverpool intègre donc le top 5 avec un match en retard pour tenter de coiffer Chelsea ou Leicester sur le fil. La mission s'annonce ardue. Mais rien n'est impossible, dans ce petit coin d'Angleterre...

>