Premier League (J17) : Man Utd sérieux à Brentford



Manchester United se déplaçait ce mercredi à Brentford avec comme seul objectif de l’emporter. Ayant déjà laissé échapper suffisamment de points face aux équipes supposées inférieures, les Red Devils ne pouvaient se permettre un nouveau faux pas. La tâche fixée a été finalement accomplie, même s’il a fallu attendre la seconde période pour les voir ouvrir la marque.

De Gea retrouve sa solidité


L’équipe de Ralf Rangnick a en effet été en panne d’inspiration d'abord. Durant la première période, c’est même elle qui a été la plus inquiétée. Les Bees ont eu trois opportunités franches pour scorer. Le Danois Mathias Jensen en a raté deux (13e et 33e), en butant sur David De Gea. Au retour des vestiaires, les deux hommes se sont encore retrouvés pour un troisième duel et l’Espagnol en est de nouveau sorti vainqueur (48e).

Après s’être remis à son gardien pour préserver le score de parité, MU a poussé un coup d’accélérateur. Les visiteurs se sont réveillés et leur sursaut porte la signature du néophyte Anthony Elanga (3 matches dans l'élite anglaise). Tandis que le Français Anthony Martial continue à cirer le banc, ce jeune produit du club (19 ans) s’est attiré les feux des projecteurs en trouvant la faille à la 55e. Sur une ouverture de Fred, il a réussi un enchainement dans la surface contrôle-tête victorieuse qui a débouché sur l'ouverture du score.

Ronaldo mécontent d’être sorti


Après cette réalisation, tout est devenu plus facile pour MU. A la 62e minute, les locaux doublaient la mise par le biais de Mason Greenwood. Ce dernier concluait de près suite à une passe décisive de Bruno Fernandes. Le Portugais a ensuite servi Marcus Rashford pour le 3-0 (77e), ce qui permettait à United de plier définitivement les débats. Il y a eu un but encaissé vers la fin de la part de Toney (85e) mais il fut sans conséquence sur le sort du match.

En revanche, ce qui risque d’avoir des répercussions sur la marche en avant de l’équipe, c’est le différend entre Cristiano Ronaldo et le manager Rangnick. La star lusitanienne semblait mécontente de céder sa place à la 71e minute. Et les deux hommes ont eu alors une explication animée sur le banc, sous les yeux des spectateurs et les objectifs des caméras. La suite des évènements nous dira s’il y avait lieu d’en faire tout un plat.

>