Premier League : City écrase West Brom

Et de onze ! Manchester City a enchainé ce mardi avec un onzième succès de rang, toutes compétitions confondues. Les Eastlands ont pris la mesure de West Bromwich, et il ne serait pas exagéré de dire que c’était une vraie formalité pour la bande à Guardiola. Ils l’ont emporté sur un score sans appel de 5 buts à 0, dont 4 inscrits durant la première période.

Gundogan a assuré le spectacle


Le suspense n’a en effet pas duré trop longtemps dans cette partie. Le verrou des Baggies a sauté dès la 6e minute lorsqu’Ilkay Gundogan a trouvé la faille après un amour d’enchainement : contrôle magnifique à l’entrée de la surface et sur lequel il efface un défenseur, suivi d’un tir du droit imparable. L’Allemand a fait parler la poudre et il a récidivé à la demi-heure du jeu suite à une action de grande classe. Il a récupéré un ballon dans les pieds d’un adversaire, enchainé avec un crochet avant de conclure du gauche. Du grand art !

Entre les deux buts de l’international allemand, Joao Cancelo y est allé de son but avec un joli tir enroulé (20e). Une réalisation refusée dans un premier mi-temps, mais l’assistance vidéo a réparé l’injustice et le Portugais pouvait alors célébrer sa réalisation.

 

Mahrez renoue avec le but


L’équipe de Sam Allardyce était alors au plus mal, mais pas au bout de ses souffrances. Juste avant la pause, elle a cédé une quatrième fois sur un tir de Riyad Mahrez. Positionné dans un rôle inhabituel d’avant-centre, l’Algérien en a donc profité pour retrouver le chemin des filets. Et, après avoir tenu le rôle de buteur, le champion d’Afrique a endossé celui de passeur. Au cœur d’une seconde mi-temps au rythme mois enlevé, il s’est rendu auteur d’un magnifique assist pour Raheem Sterling (57e). Ce dernier n’avait alors plus qu’à pousser le cuir au fond et ponctuer le festival des siens.

En l’emportant ce mardi, Manchester City reprend provisoirement le fauteuil de leader à son rival d’United. Les Eastlands affirment leurs ambitions en vue de la course au titre. S’ils continuent sur cette magnifique lancée, on voit mal qui pourrait les empêcher de conquérir un troisième titre national en quatre ans.

 


>