Manchester United s'adjuge le derby contre City / Premier League (J27)

Moins fringant ces dernières semaines, Manchester United avait peut-être besoin d'une affiche pour se remettre la tête à l'endroit. Quoi de mieux que ce derby contre le City de Guardiola ? Leaders de Premier League, les Light Blues pouvaient bomber le torse au coup d'envoi après avoir tout raflé à l'échelle nationale depuis trois mois. Un gouffre de 11 points séparant ces deux-là, il ne s'agissait pas de relancer la course au titre pour United, non. À défaut de faire tomber le leader de son piédestal, la bande à Solskjaer n'avait d'autre prétention que de le faire tomber tout court. Et elle a rempli sa mission.

 

Bruno Fernandes frappe d'entrée

 

 

Il faut dire que City s'est certainement tiré une balle dans le pied en faisant une entame de match franchement alarmante. Au bout de quelques secondes, Gabriel Jesus a fait ce que l'on appelle une faute d'attaquant sur Anthony Martial pour concéder un penalty bête. Bruno Fernandes, spécialiste en la matière, ne s'est pas privé pour le transformer avec son style désormais caractéristique (0-1, 2e).

 

 

Après cela, United a continué à accélérer - ce qui est peut-être sa plus belle prouesse. Pendant vingt bonnes minutes, Marcus Rashford et ses coéquipiers ont effectué un pressing de tous les instants pour perturber les circuits de relance de leur adversaire. Une configuration que City déteste. Le prodige anglais aurait d'ailleurs pu faire le break sur une frappe bien claquée à l'entrée de la surface, après une perte de balle d'un De Bruyne méconnaissable (15e). Bref, le leader bafouait son football. Il a presque fallu attendre une demi-heure pour trouver trace d'une situation sur un tir de Zinchenko (24e).

 

 

 

 

Fin de série pour City

 

 

C'est au retour des vestiaires qu'un autre match a semblé débuter. Un match dont le tournant est survenu rapidement... Sur un mouvement collectif enfin estampillé City, Rodri, décalé par Gabriel Jesus, a vu sa tentative s'écraser sur la barre (47e). Une aubaine pour United, qui a su frapper sur un modèle d'attaque rapide grâce au latéral Shaw, buteur salvateur après un service de Rashford (0-2, 50e).

 

 

Au pied du mur, les hommes de Guardiola n'ont pas trouvé les ressources pour repartir au combat, d'autant que leur adversaire a fermé les vannes. Quand elles se sont entrouvertes, Sterling, dans un mauvais jour, a manqué de promptitude (53e, 79e). En s’adjugeant ce derby, Manchester United tient sa revanche après le revers en demi-finale de la Cup le 6 janvier dernier. Fin de série après 21 succès pour le leader, qui n'avait plus connu le goût de la défaite depuis le 21 novembre. City sera champion, United regonfle son orgueil. Drôle de saison pour cette place forte de l'Angleterre qu'est Manchester...

 

 

 

 

 

 

 


>