Manchester United : Rangnick assume la sortie de Ronaldo

Manchester United menait 2-0 sur la pelouse de Brentford quand Cristiano Ronaldo a affiché un visage noir, lors de la 71ème minute du match, mardi soir. Le quintuple Ballon d'Or n'a pas apprécié de devoir être remplacé (par Harry Maguire, ndlr) et n'a pas manqué de le montrer à son entraîneur, Ralf Rangnick. Un choix clairement assumé par le technicien, qui a dû l'expliquer en conférence de presse. Avec à l'idée de s'éviter une possible remontée, comme il y a 5 jours contre Aston Villa, match lors duquel les Red Devils ont été rejoints à 2-2 dans un intervalle de 5 minutes. "J'ai décidé de passer à une défense à cinq avec Harry Maguire et de faire entrer Marcus (Rashford) comme ailier rapide sur le côté droit et je pense que c'était la bonne décision. Cristiano n'était pas content. C'est un buteur. Il aurait souhaité rester et peut-être marquer un but lui-même", a indiqué l'entraîneur intérimaire.

 

"Je dois prendre mes décisions dans l'intérêt de l'équipe et du club"


Puis de continuer, assurant comprendre la façon de penser de Ronaldo. "Je ne m'attendais pas à ce qu'il me prenne dans ses bras après avoir été remplacé. Je sais comment les buteurs pensent et comment ils fonctionnent. Mais encore une fois, je dois prendre mes décisions dans l'intérêt de l'équipe et du club. Et c'est exactement ce que je lui ai dit, et je n'ai aucun problème avec Cristiano. Mais encore une fois, il est revenu d'une petite blessure (à la hanche, ndlr). Il ne s'est pas entraîné pendant une semaine et demie et nous menions 2-0 avec 15 minutes à jouer. C'est pourquoi je le referai toujours dans une situation comme celle-là."

Auteur de 8 buts en 17 matchs de Premier League cette saison, le Portugais s'est montré tranché il y a quelques jours, dans un entretien accordé à Sky Sports. "On doit être unis dans les moments difficiles. MU doit finir sur le podium, je ne vois aucune autre place pour ce club. Je n'accepte pas que notre mentalité se limite à finir hors de ce podium. Parfois, pour construire, il faut détruire certaines choses", a-t-il assuré, alors que le club occupe la septième place, et recevra West Ham, ce samedi en Premier League (16 heures).

>