Manchester City : Guardiola et la "frustration" de la C1

Reuters

"Vous ne pouvez pas imaginer notre frustration." Mercredi soir, Pep Guardiola s'est autorisé à parler du récent traumatisme vécu par tout Manchester City la semaine passée. Quelques heures après avoir repris la tête de la Premier League, au terme d'un derby mancunien largement dominé (0-2), le Catalan a notamment souligné la force mentale des siens. 

"Se remettre de la Ligue des Champions était la chose la plus difficile pour les joueurs", a affirmé Guardiola alors que son équipe a été éliminée par Tottenham dès les quarts de finale et (entre autre) à la faveur de la règle du but à l'extérieur (4-4 sur l'ensemble des deux matches). "La Ligue des Champions est magnifique et nous pensions qu’elle était pour nous, a-t-il également révélé. Ça fait mal et rester en vie en Premier League après ça est quelque chose de magnifique. La pression ressentie était énorme."

Onze à la suite

Les Citizens tenteront, de fait, de se consoler avec la quête du titre en Premier League. Vainqueurs à Old Trafford mercredi soir, ces derniers possèdent de nouveau un point d'avance sur Liverpool (2e), à trois journées de la fin. "Nous dépendons de nos propres performances. Si nous remportons nos trois derniers matches, nous serons champions, a rappelé Guardiola. C’est entre nos mains. C’est incroyable ce que nous avons fait jusqu’à présent. Avec Liverpool, nous méritons tous les deux le titre. L’équipe qui perdra le titre ne devrait pas avoir de regrets."

Bernardo Silva et sa bande restent pour leur part sur onze victoires de rang en Premier League. Ils doivent défier ces prochains jours Burnley, Leicester et Brighton pour aller chercher un deuxième sacre consécutif, ce qui n'est plus arrivé en Premier League depuis dix ans. De quoi atténuer ladite frustration ?

Guardiola : "Chaque match de Bernardo Silva est un chef-d'œuvre"