Lloris en prend pour 3 mois

Reuters

Le gardien de but de Tottenham et de l'équipe de France traverse une période compliquée... Il y a d'abord eu cette grosse boulette commise contre Southampton, un peu similaire à celle qui n'avait fort heureusement pas terni le tableau de la finale du dernier Mondial entre les Bleus et la Croatie, puis ces sept buts encaissés à domicile contre le Bayern Munich en Ligue des champions. Et samedi dernier, Hugo Lloris a quitté la pelouse de Brighton sur une civière, sous assistance respiratoire qui plus est, après avoir été victime d'une vilaine blessure au coude gauche.

Rapidement, une luxation a été diagnostiquée, et les Spurs ont apporté quelques précisions à la situation de leur numéro 1 ce lundi. "Hugo Lloris a subi une nouvelle évaluation ce matin. Les résultats ont montré que, bien que l'opération ne soit pas nécessaire, notre capitaine a subi des lésions ligamentaires et ne devrait pas reprendre l'entraînement avant la fin 2019, peut-on lire dans un communiqué officiel de la formation londonienne. Hugo est actuellement en attente et va maintenant passer par ne période de repos et de rééducation sous la supervision de notre staff médical". Autrement dit, sauf récupération plus rapide que prévue, l'ancien Niçois et Lyonnais ne devrait pas pouvoir reprendre place dans une cage avant le début d'année prochaine.

L'international tricolore manquerait alors toute la fin de la phase de poules de Ligue des champions, mais aussi quelques chocs, comme celui programmé à Anfield face à Liverpool (27 octobre), ou ceux de décembre, à Old Trafford face à Manchester United, puis contre Chelsea. Paulo Gazzaniga sera évidemment chargé d'assurer l'intérim chez les Spurs, en attendant le retour du capitaine. La situation sera similaire en équipe de France, où Steve Mandanda s'apprête à prendre le relais pour les matches en Islande vendredi prochain, puis contre la Turquie au Stade de France trois jours plus tard, pour le compte des éliminatoires de l'Euro 2020. En novembre, la réception de la Moldavie et le déplacement en Albanie permettront aussi à la doublure d'Hugo Lloris d'obtenir encore du temps de jeu avec les Bleus.