Giroud toujours dans le flou

Reuters
A un peu plus d’une semaine de la fin du mercato hivernal, Olivier Giroud est toujours dans le flou. Il souhaite bien quitter Chelsea afin de glaner du temps de jeu en vue de l’Euro 2020, mais il n’a pas encore pu quitter les Blues, avec qui il n’a plus joué depuis fin novembre. Il affiche d’ailleurs un bilan famélique depuis le début de saison (191 minutes en 5 apparitions en Premier League, et 17 autres minutes en Ligue des champions), et n’a marqué qu’une seule fois, lors de la Supercoupe d’Europe contre Liverpool en août.

Le champion du monde, qui a en revanche inscrit quatre buts avec les Bleus, dont il est le troisième meilleur buteur de l’histoire (39 réalisations), semblait tout proche de rejoindre l’Italie, et l’Inter Milan, ces derniers jours. Mais le dossier traîne, notamment car le club lombard doit d’abord se séparer de Matteo Politano, qui devait faire l’objet d’un échange avec la Roma mais pourrait finalement atterrir à Naples. Et Fernando Llorente ferait alors le chemin inverse. L’Equipe évoque aussi une autre raison qui retarderait ce transfert : les relations particulièrement fraîches qu’entretiendraient toujours les dirigeants londoniens avec Antonio Conte depuis son limogeage en 2018. Leur contentieux s’était d’ailleurs réglé devant les tribunaux.

Priorité de son ancien entraîneur à Chelsea, Giroud doit donc attendre, et prendre son mal en patience. Et s’il restait finalement chez les Blues, qui viennent de perdre Tammy Abraham, blessé à une cheville mardi soir lors du spectaculaire match nul contre Arsenal (2-2) ? Cela ne semble pas en prendre le chemin, comme l’a laissé entendre Frank Lampard, qui souhaite encore plus recruter un attaquant supplémentaire. "Je respecte 'Oli', comme je l’ai déjà dit ces dernières semaines. S’il veut partir pour jouer et que cela convient au club, je ne veux pas retenir quelqu’un contre son gré", a ainsi lancé l’entraîneur de Chelsea en conférence de presse. Un départ de Giroud est donc toujours à l’ordre du jour. Même si ça ne sera pas forcément au Barça, où le Mundo Deportivo l'annonce sur une short-list de potentiels suppléants à Luis Suarez...