Fin de série pour Arsenal

Reuters

La chute pour Unai Emery et Arsenal. Après 22 matches sans défaite, toutes compétitions confondues, les Gunners ont sombré ce dimanche sur la pelouse de Southampton (3-2). Un revers qui coïncide avec le retour en Premier League de Laurent Koscielny qui, après avoir repris la compétition cette semaine en Ligue Europa contre Qarabag (1-0), disputait son premier match de la saison en Championnat, un peu plus de six mois après sa grave blessure au tendon d'Achille.

Le défenseur français a vécu un après-midi difficile, puisqu'il est directement impliqué sur les deux premiers buts des Saints où, à chaque fois, il est battu par la trajectoire des centres repris dans son dos par Danny Ings (20e, 44e). A sa décharge, comme Emery était privé de Holding (blessé), Mustafi et Sokratis (suspendus), Koscielny était titulaire dans une défense centrale très expérimentale, avec un latéral de formation à sa droite (Lichsteiner) et un milieu de terrain redescendu d'un cran (Xhaka). Et l'ancien Lorientais n'est pas seul coupable côté Arsenal puisque, alors qu'Henrikh Mkhitaryan avait égalisé à deux reprises (28e, 53e), c'est le gardien Bernd Leno qui s'est totalement troué sur un centre de Shane Long, qui profitera cette fois-ci à Charlie Austin (3-2, 85e).

Avec ce revers, Arsenal pointe désormais à trois points de la quatrième place comme Chelsea s'est imposé dans le même temps à Brighton (1-2). Malgré l'absence d'Alvaro Morata, et son superbe coup franc cette semaine en Ligue Europa, Olivier Giroud était remplaçant. C'est Eden Hazard qui était encore aligné en faux avant-centre, comme le week-end dernier face à Manchester City (2-1). Le Belge a donné un caviar à Pedro (0-1, 17e) avant de marquer lui-même à l'issue d'une belle course (0-2, 33e). Le voilà désormais impliqué sur les six derniers buts des Blues en championnat (1 but, 5 passes décisives).