Chelsea : Pour Lampard, Mendy est le numéro 1




C'est une annonce qui n'a sûrement pas dû rassurer l'Espagnol Kepa Arrizabalaga. En conférence de presse après l'ennuyeux nul récolté par les Blues contre les Sévillans (0-0), lors de la 1ere journée de la Ligue des Champions, Frank Lampard a martelé qu'Édouard Mendy, la recrue achetée cet été à Rennes (24 millions d'euros), était (son) numéro 1 dans la hiérarchie des gardiens. « Il a très bien joué lors de ses trois matchs, a reconnu l'entraîneur  Il a réalisé deux clean-sheets avec le match de ce soir (mardi). Il est arrivé pour apporter de la concurrence. Nous connaissons ses qualités, il les a montrées. Dans l'état actuel des choses, il est le numéro 1 mais il faut toujours se battre pour sa place. » Il faut dire que l'ancien Rennais, qui disputait son troisième match sous le maillot des Blues, a encore été impérial mardi soir malgré une blessure récente à la cuisse. Le portier sénégalais a été l'auteur de trois parades décisives dont une réflexe sur une tête de Gudelj (18') puis sur une frappe déviée d'Ocampos (45+1) et enfin sur un ballon flottant de Jordan (67'). Simple mais efficace, de quoi assurer un nouveau clean-sheet aux Londoniens, qui se sont montrés inoffensifs à l'avant.

Petr Cech était sur la feuille de match contre Séville


Au vu du contexte sanitaire, l'Anglais avait inscrit un quatrième gardien sur la feuille de match, son directeur technique Petr Cech en qualité de « joueur sans contrat » comme il est autorisé, de quoi rajouter du grain à moudre aux détracteurs de Kepa Arrizabalaga, recruté pour 80 millions en 2018  à Bilbao et qui se retrouve cantonné au banc de touche. Arrivé en grande pompe, l'Espagnol a multiplié les boulettes et s'est montré peu rassurant et décisif, quand il ne refusait pas de sortir comme lors d'un match contre Manchester City sous l'ère Sarri en février 2019. De quoi pousser Chelsea à regarder du côté des gardiens disponibles et d'opter pour le dernier rempart breton. Et s'il maintient ce niveau de performances dans le futur, on ne saurait trop conseiller à Kepa, qui a toujours bénéficié du soutien de Lampard, de chercher un nouveau point de chute.