Chelsea : les critiques vont trop loin pour Kepa

Débarqué à Chelsea depuis l'Atheltic Bilbao contre un chèque de 80 M€ en 2018, le portier basque Kepa Arrizabalaga n’a jamais réussi à s'imposer chez les Blues et a prêté le flanc aux critiques après quelques bourdes monumentales. Kepa s'insurge cependant contre la virulence de ses détracteurs.
 

"Ça va trop loin"

 

 

"Vivre avec les commentaires négatifs les soirs de mauvais matchs fait partie du métier. Mais parfois, ça va trop loin, déplore ainsi le joueur espagnol dans un entretien avec The Players' Tribune. Dire qu’un joueur a commis une erreur, OK, mais utiliser des critiques pour blesser ou écrire des mensonges qui n’ont rien à voir avec le football, c’est dépasser les limites. Il devrait y avoir une limite non ? Quand ta famille et tes amis lisent des choses horribles sur toi dans les médias et sur les réseaux sociaux, ça les affecte et, indirectement, ça t’affecte aussi."


"Au final, nous ne sommes rien d’autre que des personnes essayant de faire notre travail du mieux possible. Nous voyons des cas de racisme, des menaces de mort pour les membres de notre famille, de l’homophobie… C’est inacceptable. Nous devons tracer une ligne rouge. Je crois, qu’une fois pour toutes, nous devons prendre des mesures pour lutter contre les abus sur les réseaux", a encore regretté le joueur.

 


>