Chelsea - Le retour du vrai Ziyech ?

Reuters

Hakim Ziyech a su ressortir du bois à un des meilleurs moments : celui qui a permis de qualifier Chelsea samedi en finale de FA Cup, en inscrivant le seul but du choc face à Manchester City (1-0). Blessé en début de saison, l'international marocain avait ensuite été un des hommes de base de Frank Lampard - même s'il n'avait inscrit qu'un but en dix matchs de Premier League (six titularisations). Depuis l'arrivée de Thomas Tuchel, ce n'est pas exactement la même musique... En effet, l'ancienne pépite de l'Ajax a été titularisée moins de la moitié des matchs, toutes compétitions confondues, par son nouveau coach allemand.



Ziyech n'a même débuté que sept rencontres sur 19, dont deux en FA Cup. Il s'est fait une spécialité de cette compétition - ce qui n'est pas forcément un bon signe -, puisqu'il avait déjà marqué au tour précédent contre Sheffield (2-0). Et malgré son but en Ligue des Champions pour sa seule titularisation de la phase finale, contre l'Atlético en huitièmes de finale retour (2-0), Tuchel ne l'a donc quasiment pas utilisé lors des deux matchs face à Porto en quarts - seulement cinq petites minutes au retour.

Se disant proche de retrouver sa meilleure forme, dans la foulée de la qualification face à Manchester City (sur le site de Chelsea), Ziyech peut évidemment être un atout majeur dans la fin de saison gargantuesque qui attend les Blues, qui jouent la qualification pour la Ligue des Champions ainsi que la C1 elle-même et donc cette FA Cup. "Il a été très, très bon dans la vitesse et l'accélération, l'a salué Tuchel. Comme Timo Werner, et les deux avaient déjà été alignés ensemble lors de notre victoire 1-0 à Liverpool. Tout le monde doit être performant." Il n'empêche, Christian Pulisic et le ressuscité Kai Havertz ont clairement pris l'avantage sur Ziyech, plutôt devenu un "impact player" grand luxe.

 


>