Arsenal s'offre les Wolves et croit à l'Europe

Reuters
Une partie qui était pourtant bien loin d'être gagnée d'avance. Ce samedi soir, dans le cadre de la 33eme journée de Premier League, Arsenal s'est imposé sur la pelouse de Wolverhampton (0-2), face à un adversaire pourtant mieux classé que lui, au coup d'envoi. Dans un Molineux Stadium de Wolverhampton toujours à huis clos, en raison de la pandémie de coronavirus, c'est juste avant la pause que les Gunners ont pris les devants dans cette rencontre. Après un centre venu de la gauche mais contré, l'attaquant anglais Bukayo Saka (18 ans), présent dans la surface de réparation, a trompé le gardien de but adverse, d'une belle reprise du pied gauche (43eme), pour son tout premier but de sa jeune carrière, en Premier League.


Arsenal poursuit sa remontée au classement

En toute fin de rencontre, c'est Alexandre Lacazette qui a fini par faire le break, pour son huitième but de la saison en championnat, alors qu'il avait effectué son entrée en jeu seulement trois petites minutes plus tôt (83eme). Après un débordement côté droit, l'attaquant anglais Joseph Willock (20 ans) est parvenu à centrer dans la surface de réparation. A la réception du ballon, l'attaquant français de 29 ans ne s'est alors pas fait prier pour contrôler, avant de mettre le défenseur anglais Conor Coady (27 ans) dans le vent, et finir par marquer (86eme). Une victoire finale, la quatrième d'affilée, toutes compétitions confondues, qui fait particulièrement de bien à Arsenal, face à un adversaire qui avait bel et bien les faveurs des pronostics.

Les Wolves, qui n'avaient plus perdu, toutes compétitions confondues, depuis le 27 février dernier, voient leur belle série de six matchs sans revers (quatre victoires et deux matchs nuls) s'arrêter net. Leur invincibilité à domicile remontait même plus loin puisque la dernière équipe à être venue s'imposer dans l'antre de Wolverhampton, toutes compétitions confondues, était Liverpool (1-2 en Premier League, le 23 janvier dernier). Au classement, Arsenal poursuit donc sa remontée, direction une place européenne. Désormais, les Gunners sont septièmes, juste derrière leur victime du jour.