Arsenal : Arteta va "très bien"

Reuters

C’est au lendemain du test au positif au COVID-19 de Mikel Arteta, le 12 mars dernier, que la Premier League a été suspendue. Et elle le sera au moins jusqu’à la fin du mois d’avril, en raison de la pandémie de coronavirus. Aujourd’hui, l’entraîneur espagnol d’Arsenal va beaucoup mieux. "Je me sens très bien, j’ai l’impression d’avoir récupéré. Après trois ou quatre jours, j’ai commencé à aller mieux et à récupérer mon énergie. Les symptômes sont derrière moi", a-t-il confié dans un entretien à La Sexta, où il est revenu sur ces quelques jours où "tout est allé très vite".

"On ne pouvait rien dire"
 

"Mardi après-midi, je ne me sentais pas très bien et je suis allé voir le médecin, mais il n’était pas là, raconte-t-il. Après l’entraînement, j’ai reçu un appel de mes dirigeants alors que j’étais au volant de ma voiture. Ils m’ont dit que le président de l’Olympiakos avait été testé positif et qu’il y avait un risque pour tous ceux qui avaient été en contact avec lui. Je leur ai dit que je ne me sentais pas bien et qu’on avait un problème, parce que beaucoup de joueurs avaient été en contact avec eux (les joueurs du club grec, tombeurs d’Arsenal en Ligue Europa quelques jours plus tôt, ndlr). On avait un match le lendemain contre Manchester City, et, évidemment, on ne pouvait pas ne rien dire et mettre ainsi de nombreuses personnes en danger. J’ai fait le test le mercredi, le diagnostic est tombé le vendredi et on l’a communiqué à la Premier League."



Tous les joueurs et le staff des Gunners, et au total près d’une centaine d’employés du club, ont ensuite dû se mettre en quarantaine pendant deux semaines. Et si la reprise de l’entraînement était programmée mardi dernier, elle a sagement été repoussée, alors que le virus est de plus en présent en Angleterre. "Il serait inapproprié et irresponsable de demander aux joueurs de revenir en ce moment", a annoncé le club nord-londonien dans un communiqué.