Angleterre : cinq clubs de Premier League pourraient être privés de leurs Brésiliens ce week-end

Panoramic

De nombreux clubs de Premier League avaient refusé de laisser leurs joueurs à disposition des sélections en raison de déplacements dans des pays de la zone "rouge", ce qui aurait entraîné une quarantaine de dix jours au retour, en raison des règles anti-Covid.

Les fédérations des pays concernés peuvent demander à ce que les joueurs soient suspendus pendant 5 jours à la fin de la trêve internationale. Un porte-parole de la fédération brésilienne a confirmé à l'AFP qu'elle en avait bien fait la demande auprès de la FIFA. Ederson et Gabriel Jesus à Manchester City, Fred à Manchester United, Alisson, Fabinho et Roberto Firmino à Liverpool, Thiago Silva à Chelsea et Raphinha à Leeds ne devraient pas être alignés pour la 4e journée de Premier League, si les clubs respectent cette mesure.

La mesure courant jusqu'au 14 septembre, Fred et Thiago Silva pourraient même rater le premier match de Ligue des Champions pour leur club respectif. La fédération brésilienne n'a, en revanche, pas fait de demande visant l'attaquant d'Everton, Richarlison, car l'autre club de Liverpool l'avait laissé participer aux JO de Tokyo, où le Brésil a remporté la médaille d'or.

Aston Villa avait, lui, choisi de laisser Emiliano Martinez et Emiliano Buendia, jouer pour l'Argentine pour les deux premiers des trois matches éliminatoires, alors que Cristian Romero et Giovani Lo Celso, de Tottenham, avaient rejoint la sélection sans l'accord des Spurs, qui compte les sanctionner à leur retour.

Mais leur présence sur le terrain avait entraîné l'annulation du match contre le Brésil quelques minutes après le coup d'envoi, quand des responsables des autorités sanitaires ont exigé leur placement immédiat en quarantaine pour avoir menti sur leur déclaration d'entrée sur le territoire. D'autres fédérations, comme celles du Paraguay, du Mexique ou du Chili seraient tentées de suivre l'exemple brésilien.


>