A Chelsea, Saul pleure toujours

Reuters
Il avait été la clé du rocambolesque transfert à trois bandes d'Antoine Griezmann du Barça vers l'Atlético, qui libérait Saul Niguez vers Chelsea dans le même temps. Sauf que l'Espagnol, finalement, aurait sans doute préféré que l'erreur administrative un temps évoquée ait effectivement eu lieu... Il serait ainsi resté à Madrid, et même si son temps de jeu fléchissait sacrément ces dernières saisons, le milieu de terrain avait fini par se réconcilier avec Diego Simeone. Au lieu de quoi, il va sans doute lui falloir attendre plus de six mois encore pour retrouver les Colchoneros. Car à moins d'un gros retournement de situation, tout porte déjà à croire que Chelsea ne lèvera pas l'option d'achat, comme l'indique La Razon.

Titulaire contre Aston Villa pour son premier - et seul - match de Premier League en septembre, Saul a été si catastrophique que Thomas Tuchel l'avait sorti à la mi-temps (Chelsea menait tout de même 1-0 et s'était imposé 3-0). Le constat du coach était alors sans appel, presque gênant : "Il a eu du mal, il a commis de grosses erreurs dans ses passes et a donné quelques petites occasions à l'adversaire." L'ancien entraîneur du PSG a tout pris pour lui : "C'est entièrement de ma responsabilité, j'avais l'impression qu'il pouvait." Plus tard, Tuchel a encore fait preuve d'une grande franchise, toujours aussi dure à avaler pour le joueur : "Je me suis dit que si je le remettais sur ce match avec une forte pression, un pressing haut, ce serait mauvais. Il ne faut pas qu'il s'inquiète, les opportunités viendront."

Comme en League Cup, probablement, mardi contre Southampton. Difficile quand même de ne pas se faire de mouron, car il est évident qu'au vu de la dynamique globale des Blues, qui viennent de passer onze buts en deux matchs quasiment sans lui (26 minutes contre Malmö en Ligue des champions), rien ne changera pour lui dans les compétitions les plus importantes. En plus de ce fameux premier match contre Aston Villa et de son entrée en jeu en C1, c'est à nouveau face à Aston Villa que Saul a disputé ses seules autres minutes de la saison, titulaire lors du tour précédent en League Cup. Sur les sept autres possibilités, en championnat comme en Coupe d'Europe, il est resté cloué au banc. Face à N'Golo Kanté, Kovacic, Jorginho, Barkley, Loftus-Cheek ou Ziyech, il n'y a pas de place pour ce Saul-là.


>