Open d'Australie : Une simple quatorzaine pour les joueurs non-vaccinés

Un temps fermée hermétiquement à toute personne n'ayant pas encore reçu les deux doses du vaccin contre le Covid-19, l'Australie pourrait finalement revoir sa position et autoriser les non-vaccinés à se rendre sur son sol. Le revirement de situation en Nouvelle-Galles du Sud, le plus peuplé des états australiens, comme dans l'état de Sydney semblent en tout cas aller dans le sens d'une permissivité plus large que prévu. Au lieu de l'interdiction pure et simple qui semblait pendre au nez des personnes non-vaccinées désirant se rendre en Australie, le gouvernement du pays tendrait en effet désormais à uniquement imposer une quatorzaine aux visiteurs pas encore vaccinés. C'est en tout cas le message qu'ont véhiculé ce mardi des sources proches du gouvernement australien. Alors, certes, tous les états n'auraient pas encore revu leur position, comme semblent prêts à le faire ceux de Sydney ainsi que la Nouvelle-Galles du Sud. L'état du Victoria, où se trouve Melbourne, et donc où se déroule chaque année l'Open d'Australie, semble ainsi campé toujours pour le moment fermement sur sa position en obligeant les non-vaccinés à rester chez eux.

Un revirement qui pourrait changer la donne, en premier lieu pour Djokovic


Toutefois, il pourrait très vite emboîter le pas des autres états du pays et décidé lui aussi de se montrer finalement plus laxiste qu'il donnait l'impression de vouloir l'être à l'origine. En attendant de nouvelles informations, il s'agirait néanmoins d'une bonne nouvelle, sachant que les tournois de préparation à l'Open d'Australie ainsi que l'ATP Cup sont programmés dans des états peut-être en passe de faire évoluer leur réflexion alors que le numéro 1 mondial Novak Djokovic, pour ne citer que lui, continue d'entretenir le plus grand flou sur sa participation à ce tournoi qu'il a remporté plus que personne (neuf fois) au même titre que le numéro 1 mondial refuse toujours de dire s'il s'est fait vacciner ou pas. D'autres joueurs semblent moins préoccupés par la situation. «Il n'y a plus de quarantaine à Melbourne si on est vacciné. Moi, ceux qui ne sont pas vaccinés, je n'en ai rien à foutre. Franchement, s'ils ne jouent pas, tant mieux pour moi », avait ainsi lâché Benoit Paire en marge du tournoi de Bercy. A l'époque, la porte semblait alors verrouillée à double tour aux non-vaccinés. Cela pourrait vite changer.

>