Open d'Australie : Novak Djokovic écrase Andrey Rublev et file vers les demies

Icon Sport

Novak Djokovic n'est plus qu'à deux matchs d'un dixième sacre à l'Open d'Australie ! Ce mercredi, l'ancien numéro 1 mondial a réussi à se défaire sans aucun souci d'Andrey Rublev en quart de finale à Melbourne. Victorieux en trois sets (1-6, 2-6, 4-6), le Serbe a continué sa marche impériale vers un dixième succès en terre australienne. Tandis que ce choc entre le 5e mondial et le 6e mondial était très attendu, il a finalement tourné en faveur du "Djoker", étincelant sur la Rod Laver Arena et qui n'a concédé que sept jeux, soit deux de plus que face à Alex De Minaur au tour précédent. Désormais en mode rouleau compresseur depuis deux matchs, le lauréat de 21 titres en Grand Chelem apparaît plus que jamais comme le grand favori au sacre dimanche.

 

En mode rouleau compresseur 

 

Le nonuple vainqueur du premier Grand Chelem de l'année va être opposé en demi-finale à la surprise Tommy Paul, qui va découvrir ce stade de la compétition en Majeur, et il se pourrait que la messe soit déjà dite au vu du niveau monstrueux affiché par le Serbe depuis deux tours. Déjà assez serein lors des trois premiers tours mais handicapé par une blessure aux ischios-jambiers de la jambe gauche, Djokovic n'a désormais plus de douleur et il a haché menu Rublev aujourd'hui avec un succès en trois manches et 2 heures et 3 minutes de jeu seulement.

Avec Stefanos Tsitsipas, Karen Khachanov et Tommy Paul qui sont les trois autres demi-finalistes, le statut de favori de Djokovic se renforce encore plus et le Serbe pourrait bien soulever le trophée dimanche à Melbourne car il a encore affiché un niveau de jeu stratosphérique lors de ce quart de finale. Victorieux du Masters de Turin, de l'ATP 250 d'Adélaïde, le "Djoker" peut enchaîner les sacres et il compte bien redevenir numéro 1 mondial dans quelques jours. Variant les coups de génie aujourd'hui, entre service gagnant, accélérations en coup droit ou gauche fulgurantes, mais aussi des lobs fabuleux et des superbes passings, Djokovic a fait étalage de toute sa palette technique et celle-ci devrait encore l'aider lors de sa demi-finale face à Tommy Paul, qui risque d'entrer avec une boule au ventre sur le court vendredi.


>