Open d’Australie (H) : Vainqueur de Tsitsipas, Medvedev va disputer sa deuxième finale consécutive

Daniil Medvedev va avoir une deuxième chance à Melbourne. Après avoir échoué l’an passé en finale de l’Open d’Australie face à Novak Djokovic, le numéro 2 mondial a une nouvelle fois pris l’avantage sur Stefanos Tsitsipas sur le court de la Rod Laver Arena pour valider son billet pour la finale. Un succès qui a également un goût de revanche pour le Russe, qui avait chuté face au Grec en quarts de finale du dernier Roland-Garros. Une demi-finale qui a démarré par des jeux de services expéditifs. En effet, sur les huit premiers jeux, seuls deux points ont été concédés par celui qui engageait. Daniil Medvedev a alors augmenté la pression sur Stefanos Tsitsipas mais ce dernier a su écarter les quatre balles de break auxquelles il a dû faire face pour ensuite emmener son adversaire au jeu décisif. Le numéro 4 mondial a démarré fort pour mener quatre points à un avant de s’effondrer. Ne parvenant à marquer qu’un seul des sept points suivant, il a concédé le premier set à Daniil Medvedev. Mais la réaction d’orgueil de Stefanos Tsitsipas a été immédiate. En effet, sur sa première balle de break du match, le Grec a pris le service de Daniil Medvedev pour faire la course en tête à l’entame de la deuxième manche.

 

Medvedev a fulminé contre Tsitsipas

Toutefois, le natif d’Athènes a ensuite connu un trou d’air qui a permis au Russe de revenir à trois jeux partout. Retrouvant ses esprits et profitant d’un Daniil Medvedev particulièrement nerveux, Stefanos Tsitsipas a maintenu une efficacité chirurgicale sur les balles de break en sa faveur. Remportant les trois derniers jeux du deuxième set, la tête de série numéro 4 a su recoller à une manche partout. C’est alors que le Russe est littéralement entré en éruption et a eu une vive explication avec l’arbitre de chaise de la rencontre, auquel il a reproché de ne pas sanctionner le Grec pour les échanges avec son entourage, notamment son père. Placé alors sous surveillance, le clan Tsitsipas a vu son protégé être sanctionné d’un avertissement plus tard dans la rencontre. Après avoir quitté la Rod Laver Arena quelques minutes pour reprendre ses esprits, Daniil Medvedev a connu une entame de troisième set compliquée avec deux balles de break sauvées dès le premier jeu. A partir de là, le numéro 2 mondial a repris ses esprits mais, surtout, Stefanos Tsitsipas a commencé à montrer des signes de fragilité. Si le Grec a fait bonne figure tout au long du troisième set, il a fini par céder au tout dernier moment.

 

 


 

 

Medvedev face à Nadal et l’histoire en finale


Mené cinq jeux à quatre et servant alors pour rester dans la manche, le numéro 4 mondial a laissé échapper les trois premiers points et alors offert trois balles de set à Daniil Medvedev. Si le Russe a manqué la première, il n’a pas eu autant de scrupules à conclure et prendre un ascendant dans cette demi-finale, qui s’est avéré être définitif. En effet, Stefanos Tsitsipas a résisté en remportant son premier jeu de service assez facilement. Un jeu qui s’est avéré être son dernier dans cette rencontre. Dans la foulée, Daniil Medvedev a imposé son jeu, converti les deux balles de break qu’il a su se procurer. Enchaînant cinq jeux consécutifs, le numéro 2 mondial a mis un terme au suspense (7-6, 4-6, 6-4, 6-1 en 2h33’) et se qualifie pour sa deuxième finale consécutive à l’Open d’Australie, sa quatrième en Grand Chelem. Face à Rafael Nadal, le Moscovite aura l’occasion d’ajouter un deuxième titre majeur à son palmarès après l’US Open l’an passé et de priver le « Taureau de Manacor » d’un historique 21eme sacre en Grand Chelem. Daniil Medvedev fait également un pas de plus vers une potentielle place de numéro 1 mondial d’ici quelques semaines.

 


>