Open d'Australie (H) : Un beau lundi pour les Bleus !

Panoramic

Dix Français sont présents au premier tour de l'Open d'Australie, et ils seront au moins cinq au deuxième ! Le premier tournoi du Grand Chelem de l'année a bien débuté pour le clan masculin tricolore français, avec 100% de réussite lundi, sachant qu'il y aurait forcément un qualifié et un éliminé au terme du match entre Corentin Moutet et Lucas Pouille. Gaël Monfils, la meilleure chance française (d'autant plus depuis que Novak Djokovic a disparu de sa partie de tableau), a parfaitement entamé son tournoi, avec une victoire 6-1, 6-1, 6-3 en 1h36 contre Federico Coria, 64eme mondial.

Contraint à l'abandon la semaine passée à Adélaïde en raison d'un torticolis, le n°20 mondial a confié qu'il allait mieux, et cela s'est vu, avec cette victoire convaincante. Auteur de 11 aces et 58% de premières balles, il a sauvé les six balles de break que s'est procuré l'Argentin (trois à 4-1 dans le deuxième set, trois à 1-1 dans le troisième) et lui a pris six fois son service. Un premier tour rondement mené donc, et un affrontement à venir contre Alexander Bublik (24 ans, 37eme) qui l'a battu lors de leur unique confrontation, à Roland-Garros en 2020.


Première pour Bonzi !


Pour son tout premier Open d'Australie, Benjamin Bonzi (25 ans, 63eme) aura également l'occasion de vivre un deuxième tour. La révélation française de la saison 2021 (avec Arthur Rinderknech) n'a pas tremblé pour s'imposer contre Peter Gojowczyk (6-3, 6-3, 6-3 en 1h36) et décrocher sa quatrième victoire en Grand Chelem. Le Nîmois s'est montré impeccable au service, avec 21 aces, aucune double-faute et aucune balle de break à défendre ! Il a breaké l'Allemand à cinq reprises, pour s'offrir le droit d'affronter Karen Khachanov, qui l'avait battu à Lyon l'an passé, au tour suivant. Le Russe, tête de série n°28 et finaliste à Adélaïde 1, s'est défait en quatre sets (3-6, 6-3, 6-2, 7-6 en 2h31, 17 aces au compteur) de Denis Kudla après avoir pourtant été mené 4-1 dans la dernière manche.


Mannarino s'arrache

Battu lors de ses deux premiers matchs de 2022 et opposé à un joueur australien au premier tour, classé vingt rangs devant lui, Adrian Mannarino ne partait pas favori face à James Duckworth. Et pourtant, le Français a réussi à l'emporter 6-4, 2-6, 3-6, 6-2, 6-1 après un combat de 3h10. Dans ce match décousu où les deux joueurs ont alterné le bon (18 aces pour Mannarino, 14 pour Duckworth) et le moins bon au service (17 balles de break à défendre et 6 breaks concédés pour le Français, 16 balles de break à défendre et 8 breaks concédés pour l'Australien), Mannarino (69eme) a gagné le premier set après avoir été mené 3-1 puis a perdu le deuxième et le troisième après des scénarios identiques, avant de dérouler dans le quatrième en breakant à 2-1 et 5-2, puis dans le cinquième en prenant le service adverse à 1-0 et 3-0.

Une belle performance de la part du Français, qui va défier une tête de série au tour suivant, en la personne de Hubert Hurkacz (n°10), qui a dominé Egor Gerasimov en quatre sets (6-2, 7-6, 6-7, 6-3) en 3h14 de jeu, en servant 16 aces mais se faisant breaker quatre fois. Le Polonais l'avait battu l'an passé à Rotterdam.

Moutet s'offre Pouille

Enfin, le dernier qualifié français du jour se nomme... Corentin Moutet (100eme) ! Dans la première confrontation 100% française de cette édition 2022 (il y en aura une autre mardi entre Ugo Humbert et Richard Gasquet), le joueur de 22 ans a dominé son aîné Lucas Pouille (27 ans) en quatre sets et 2h53 de jeu: 3-6, 6-4, 6-4, 6-3. Pour ce premier match entre les deux joueurs, c'est Pouille (160eme), toujours à la recherche de son meilleur niveau après son opération du coude et qui restait sur cinq défaites de suite, qui a le mieux débuté, avec des breaks à 3-2 et 4-3 pour empocher le premier set. Mais Moutet a ensuite profité des nombreuses fautes directes de son adversaire (62 contre 36 au total) pour remporter les trois manches suivantes. Un break à 3-2 dans le deuxième set lui a permis d'égaliser à un set partout, puis il a su revenir de 1-3 à 3-3 dans le troisième avant de breaker lors du fameux septième jeu.

Enfin, Pouille a tenu jusqu'à 3-3 dans le quatrième set, mais il a perdu deux fois son service, et donc le set et le match. Sa demi-finale de 2019 semble bien loin... Corentin Moutet, quant à lui, poursuit sa route, et sera opposé à Sebastian Korda. L'Américain, 43eme mondial, a créé l'une des premières surprises du tournoi en écrasant le n°12 mondial Cameron Norrie sur le score de 6-3, 6-0, 6-4 en 1h42 sans se faire breaker. C'est donc un gros test que passera Moutet, face à un joueur qui a un an de moins que lui mais est déjà dans le Top 50.


>