Open d'Australie (H) : Medvedev, Tsitsipas, Rublev et Sinner n'ont pas tremblé, Murray frappe un gros coup

Daniil Medvedev assume son rang. Grand favori dans cet Open d'Australie depuis le forfait de Novak Djokovic, le Russe n'a pas trainé ce mardi pour son entrée en lice face à Henri Laaksonen avec une victoire en trois sets (6-1, 6-4, 7-6) en un peu moins de 2h de jeu. Si le vainqueur de l'US Open en 2021 a débuté en perdant son service, il s'est ensuite bien rattrapé en empochant les six jeux suivants. Dans la dernière manche, le numéro 2 mondial a attendu le tie-break pour conclure sur sa première balle de match. Après ce 1er tour plutôt tranquille pour lui, Medvedev aura droit à un gros test au prochain tour en la personne de Nick Kyrgios. Facile vainqueur de Liam Broady (6-4, 6-4, 6-3), l'Australien peut poser des problèmes à tout le monde grâce quand il est dans un bon jour, surtout s'il a le soutien de son public. Autre Russe à suivre, Andrey Rublev a été expéditif face l'Italien Gianluca Mager avec un succès tranquille en trois sets (6-3, 6-2, 6-0) et 1h24 de jeu. Le 6eme au classement ATP a désormais rendez-vous avec Ricardas Berankis, avant peut-être de croiser Marin Cilic au 3eme tour. Le Croate ayant logiquement éliminé le Colombien Emilio Gomez (6-3, 6-1, 6-2). Egalement attendu, Jannik Sinner a écarté sans problème le Portugais Joao Sousa en trois manches (6-4, 7-5, 6-1). L'Italien pourrait en plus profiter d'une partie de tableau plus ouverte suite au forfait de Casper Ruud, touché à une cheville lors d'un entrainement, pour aller loin à Melbourne.

Tsitsipas retrouve ses sensations


Premier test réussi pour Stefanos Tsitsipas. Touché à un coude en fin de saison dernière, le Grec a répondu présent ce mardi face à Mikael Ymer en l'emportant en trois sets (6-2, 6-4, 6-3) et 2h10 de jeu. Plus fort que le Suédois dans la première et la dernière manche, le numéro 4 mondial a été plus hésitant dans la deuxième, avec notamment deux breaks concédés. Pour autant, le finaliste à Roland-Garros en 2021 n'a pas laissé de set en route lors de son 1er tour à Melbourne. Si on enlève la victoire sur abandon contre Nikoloz Basilashvili lors de l'ATP Cup, Tsitsipas renoue avec la victoire depuis le 26 octobre dernier (contre Frances Tiafoe à Vienne) et met fin à quatre revers de suite. Avant de peut-être croiser Grigor Dimitrov au 3eme tour, le Grec aura droit à une nouvelle rencontre plutôt tranquille à priori contre l'Argentin Sebastian Baez (88eme à l'ATP) pour se tester et monter en puissance. De son côté, Alex De Minaur a battu Lorenzo Musetti en quatre sets (3-6, 6-3, 6-0, 6-3) et tentera de profiter d'une partie de tableau allégée. En effet, suite au forfait de Ruud, l'Australien aura l'occasion de passer un cap sur ses terres, lui qui n'a jamais fait mieux qu'un 3eme tour à l'Open d'Australie. Alors qu'un duel se profilait avant les huitièmes de finale entre le "géant" John Isner et le "petit" Diego Schwartzman, l'Américain s'est raté contre son compatriote Maxime Cressy, vainqueur en cinq manches (7-6, 7-5, 6-7, 6-7, 6-4). Avant cela, l'Argentin avait lui assuré face à Filip Krajinovic (6-3, 6-4, 7-5).

Murray s'illustre, Auger-Aliassime se fait peur


Cinq ans après, Andy Murray a regoûté au succès à l'Open d'Australie et avec la manière. Actuellement 113eme au classement ATP, le Britannique a dû sortir le grand jeu ce mardi pour s'offrir à nouveau Nikoloz Basilashvili, tête de série numéro 21, en cinq sets (6-1, 3-6, 6-4, 6-7, 6-4) et presque 4h de jeu. Profitant des fautes du Géorgien en début de match, l'homme aux trois titres en Grand Chelem a rapidement pris les devants, avant de se montrer plus friable sur ses mises en jeu. Repassé en tête suite à la troisième manche, Murray a derrière vu le natif de Tbilissi recoller à nouveau et a dû s'embarquer dans un cinquième et dernier set. Après un dernier break, le Britannique pouvait savourer sa belle victoire, lui avait déjà battu Basilashvili il y a quelques jours à Sydney. Place désormais pour lui à un 2eme tour plus simple sur le papier face au Japonais Taro Daniel (120eme à l'ATP), avant de peut-être défier Sinner. Vainqueur récemment de l'ATP Cup avec le Canada, Felix Auger-Aliassime a, lui, pris son temps pour se qualifier face au Finlandais Emil Ruusuvuori. Pour cela, le 9eme mondial a dû aller jusqu'en cinq manches (6-4, 0-6, 3-6, 6-3, 6-4) et a passé 3h40 sur le court. Un bel avertissement avant d'affronter Alejandro Davidovich Fokina. Parmi les autres têtes de série, on notera également les qualifications de Roberto Bautista Agut, de Daniel Evans et de Taylor Fritz contre respectivement Stefano Travaglia (7-6, 6-4, 5-7, 6-1), David Goffin (6-4, 6-3, 6-0) et Maximilian Marterer (7-6, 6-3, 6-2).

>